30.03.2019 à 09:58

BirmaniePlus d'une tonne de méthamphétamines saisie

La marine birmane a réalisé une saisie record de métamphétamines sous leur forme la plus pure.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

AFP

Les autorités birmanes ont saisi cette semaine plus d'1,7 tonne de méthamphétamines d'une valeur de 29 millions de dollars (autant de francs suisses), un coup de filet record depuis le début de l'année en Birmanie, l'un des plus gros producteurs du monde de ces drogues de synthèse.

La marine birmane a arraisonné le 24 mars un bateau avec sept personnes à son bord au large de Kawthaung Township, la pointe la plus au sud du pays, et saisi 1.737 kilos d'«ice» -la forme la plus pure des méthamphéthamines-, a écrit samedi le quotidien d'Etat Myanmar Alinn.

«C'est la plus grosse saisie cette année», a déclaré à l'AFP un responsable des services nationaux de lutte contre la drogue. A partir d'informations issues d'un téléphone satellite, d'un navigateur GPS et de trois téléphones portables retrouvés à bord, les forces de l'ordre ont fait le lendemain une descente au domicile du propriétaire de la drogue à Rangoun, où elles ont arrêté sa femme et saisi des documents bancaires.

Trafiquant en cavale

Mais le «propriétaire de la drogue est en fuite. Nous sommes toujours à sa recherche», a dit le responsable. Un chauffeur de camion soupçonné d'être également impliqué dans le transport de ces drogues a été interpellé le même jour dans l'Etat Shan (est), selon le Myanmar Alinn. Le propriétaire du bateau arraisonné a lui aussi été arrêté, mardi dans l'Etat Rakhine (ouest).

Depuis leur apparition dans les années 1990-2000, les laboratoires fabriquant en Birmanie des quantités astronomiques de méthamphétamines se sont développés de façon exponentielle.

La Birmanie, le numéro deux de la production d'opium derrière l'Afghanistan, selon l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), est désormais également un des plus gros producteurs de méthamphétamines dans le monde, si ce n'est le premier, devançant l'Amérique latine et fournissant aussi loin que Sydney ou Tokyo. Plus de 11,3 tonnes de métamphétamines ont été saisies en Birmanie en 2016, selon l'ONUDC.

L'essentiel de la drogue, en particulier l'«ice», part vers ces marchés lointains, le marché local héritant des formes les moins pures de méthamphétamines. L'Etat Shan est selon les experts l'épicentre de la production. Il constitue un terrain idéal pour les trafiquants avec ses montagnes couvertes de jungles et ses zones de non-droit où se battent armée et rebelles, qui financent leurs luttes à l'aide du trafic de drogue.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!