Yémen – Plus de 100 rebelles tués par des frappes de la coalition
Publié

YémenPlus de 100 rebelles tués par des frappes de la coalition

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite a déclaré avoir «tué 108 éléments terroristes dans le secteur d’Al-Abdiya au cours des dernières 24 heures».

Les combats font rage dans la région de Marib.

Les combats font rage dans la région de Marib.

AFP

Une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite et intervenant dans la guerre au Yémen a affirmé mercredi avoir tué plus de 100 rebelles dans de nouveaux raids la province stratégique de Marib où la bataille s’est intensifiée ces derniers jours. «Plus de 108» rebelles Houthis ont péri dans le secteur d’Al-Abdiya dans le sud de la province située dans le nord du Yémen, a indiqué la coalition dans un communiqué publié à Ryad. Lundi, elle avait fait état de plus de 156 rebelles tués et mardi de plus de 134 dans la même région.

Au total, plus de 400 rebelles ont été tués dans la région de Marib cette semaine selon la même source. Mais un expert a affirmé dans le même temps que les Houthis avaient réalisé d’importantes avancées. Le bilan des morts n’a pas pu être confirmé dans l’immédiat de sources indépendantes. Les Houthis communiquent rarement sur le nombre de morts dans leur camp.

«Nous avons mené 19 frappes qui ont détruit 12 véhicules militaires appartenant à la milice (des Houthis) et tué 108 éléments terroristes dans le secteur d’Al-Abdiya ces dernières 24 heures», a indiqué le communiqué de la coalition cité par la chaîne d’État saoudienne El-Ekhbariya.

Marib, une région stratégique

Les rebelles ont intensifié leur offensive, lancée en février, pour s’emparer de Marib, dernier bastion loyaliste dans le nord du pays contrôlé en majorité par les Houthis. Cette région est riche en pétrole et géographiquement stratégique entre le nord et le sud du Yémen, où la guerre oppose depuis 2014 forces gouvernementales aux rebelles. Dans une vidéo mardi, les rebelles ont annoncé être arrivés «à la périphérie» de la ville de Marib, dont la conquête est l’objectif principal de leur offensive.

La progression des Houthis sur le terrain est «considérable tant sur le plan stratégique que sur le plan psychologique», a affirmé à l’AFP Adam Baron, analyste politique spécialiste du Yémen et de la région en soulignant qu’il y a encore un an ou deux les Houthis ne posaient aucun défi véritable au gouvernement dans ce secteur.

Mardi, des sources pro gouvernementales ont confirmé une progression des rebelles en affirmant qu’ils avaient capturé la localité d’Al-Jawbah, au sud de Marib. Les troupes loyalistes ont abandonné leurs postes après de violents combats, selon elles. Les avions de la coalition soutiennent les forces gouvernementales au sol dans la bataille de Marib.

Sept ans de guerre

Le pouvoir yéménite est appuyé militairement par la coalition menée par l’Arabie saoudite sunnite voisine intervenue dans la guerre en 2015, après la prise par les rebelles de la capitale Sanaa qu’ils contrôlent toujours.

Les Houthis sont soutenus politiquement par l’Iran chiite, rival régional du royaume saoudien. Les Saoudiens accusent l’Iran d’apporter un soutien militaire direct aux Houthis, ce que Téhéran dément.

En sept ans de guerre, des dizaines de milliers de personnes ont été tuées, en majorité des civils et des millions déplacés, d’après les organisations internationales. Les Houthis mènent régulièrement des attaques aux drones ou aux missiles contre des cibles dans le royaume saoudien.

(AFP)

Votre opinion