11.03.2013 à 16:54

ExercicePlus de 1600 militaires engagés à Sion

Plus de 1600 militaires des troupes d'aviation et de défense contre avions sont engagés sur la base militaire de Sion pour un exercice combiné.

1 / 5
Des militaires de la defense contre avions, DCA, regardent le ciel lors d'un exercice.

Des militaires de la defense contre avions, DCA, regardent le ciel lors d'un exercice.

Keystone
Des militaires de la defense contre avions, DCA, regardent le ciel lors d'un exercice.

Des militaires de la defense contre avions, DCA, regardent le ciel lors d'un exercice.

Keystone
Militaires.

Militaires.

Keystone

Durant 72 heures le chef-lieu valaisan sera l'un des endroits les mieux protégés de Suisse.

La coordination entre l'aviation et la DCA autour d'une base aérienne n'a plus été exercée depuis une dizaine d'années. L'engagement durant trois jours sur la base de Sion est donc important pour contrôler que les processus entre les deux armes sont au point, a déclaré lundi à Sion le responsable de la communication des forces aériennes Laurent Savary.

La présence de batteries anti-aériennes dans la plupart des localités qui entourent Sion doit aussi être expliquée au public, a précisé le commandant de la base de Sion Antoine Jacquod. Ces canons et lance-missiles de DCA n'ouvriront en revanche pas le feu durant l'exercice. Seules des simulations de tir auront lieu.

Vols à basse altitude

Le trafic aérien militaire sera sensiblement identique à celui d'un cours de répétition normal, a précisé Antoine Jacquod. Une quinzaine d'appareils sont engagés contre 6 à 8 en période normale. Dans le cadre de l'exercice, il pourrait y avoir sporadiquement des passages à basse altitude au-dessus de la ville de Sion.

L'exercice lui-même simule une situation de surveillance d'une conférence internationale réunissant les belligérants d'un conflit. Il n'implique toutefois pas la partie civile de l'aéroport de Sion dont le trafic ne devrait pas être perturbé.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!