Actualisé

Attentat à TunisPlus de 20 arrestations après l'attaque du Bardo

L'enquête sur l'attaque au musée du Bardo à Tunis a conduit à l'arrestation de plus de 20 personnes. Les corps de 21 victimes ont par ailleurs été identifiés.

1 / 28
Les autorités tunisiennes ont diffusé une vidéo montrant les assaillants du musée du Bardo au moment de l'attaque. (21 mars 2015)

Les autorités tunisiennes ont diffusé une vidéo montrant les assaillants du musée du Bardo au moment de l'attaque. (21 mars 2015)

Ministère de l'Intérieur tunisien
La sécurité a été renforcée à Tunis après l'attaque au musée du Bardo. (21 mars 2015)

La sécurité a été renforcée à Tunis après l'attaque au musée du Bardo. (21 mars 2015)

Keystone
Après l'attaque, les Tunisiens se sont rassemblés devant le musée du Bardo pour rendre hommage aux victimes. (18 mars 2015)

Après l'attaque, les Tunisiens se sont rassemblés devant le musée du Bardo pour rendre hommage aux victimes. (18 mars 2015)

Keystone

Les autorités tunisiennes ont arrêté plus de 20 personnes dans le cadre de leurs enquêtes sur les attaques qui ont coûté la vie à 20 touristes étrangers et à un Tunisien jeudi au musée du Bardo, a déclaré ce samedi 21 mars le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Mohamed Ali Aroui a précisé que dix des personnes interpellées étaient suspectées d'être directement liées à l'attaque revendiquée par l'Etat islamique (EI).

Samedi, des centaines de Tunisiens se sont réunis pour une messe célébrée à la cathédrale de Tunis, allumant des bougies en mémoire des victimes de l'attaque, la plus sanglante depuis les attentats de Djerba en avril 2002.

Entraînement en Libye

Les autorités tunisiennes affirment que les deux auteurs de l'attentat, abattus par les forces de l'ordre, se sont entraînés dans des camps djihadistes en Libye.

Le gouvernement de Tunis estime que plus de 3000 Tunisiens sont allés se battre en Syrie et en Irak. Un demi-millier d'entre eux sont rentrés en Tunisie, où le gouvernement redoute qu'ils ne commettent des attentats. D'autres filières se sont mises en place vers la Libye voisine.

Victimes identifiées

Les corps des 21 personnes décédées dans l'attentat «ont tous été identifiés», a indiqué samediun responsable du ministère de la Santé, confirmant que la dernière victime est de nationalité russe. «Tous les corps ont été identifiés, nous sommes en train de les rapatrier», a déclaré Naoufel Somrani, directeur des services d'urgences du ministère de la Santé.

Alors qu'une victime restait encore à identifier vendredi soir, il a confirmé qu'elle était de nationalité russe. Moscou avait fait état d'une victime russe - une femme d'une cinquantaine d'années domiciliée en Italie -, ce que Tunis n'avait pas confirmé jusque-là.

(ats/afp)

Votre opinion