Publié

Merck SeronoPlus de 500 employés ont trouvé un autre emploi

Le groupe pharmaceutique a affirmé vendredi que plus de 500 employés ont pu être reclassés jusqu'ici, sur les 1250 dont le poste a été supprimé à Genève. 170 employés ont trouvé un emploi dans une autre société.

Sur les 1250 personnes concernées, 260 employés ont accepté l'offre de transfert sur un autre site de Merck Serono.

Sur les 1250 personnes concernées, 260 employés ont accepté l'offre de transfert sur un autre site de Merck Serono.

Keystone

Les perspectives professionnelles de plus de 500 employés sont aujourd'hui clarifiées, a affirmé la direction du groupe allemand Merck Serono dans un bilan intermédiaire, cent jours après l'annonce de sa décision de fermer le site de Genève.

Sur les 1250 personnes concernées, 260 employés ont accepté l'offre de transfert sur un autre site de Merck Serono: 170 en Suisse et 90 à l'étranger. Quelque 35 employés doivent encore se prononcer sur l'offre de transfert qui leur a été faite. A l'origine Merck Serono avait prévu le transfert de 750 personnes entre Darmstadt, Boston, Pékin et le canton de Vaud.

Jusqu'ici, 170 employés ont retrouvé un emploi dans une autre société, y compris 16 employés au travers du programme d'aide à la création d'entreprises de Merck Serono. 80 employés bénéficient d'une retraite anticipée, selon la direction. Le solde, soit près de 750 employés licenciés ou dont le licenciement est prévu, est à la recherche d'un autre emploi.

Espoir de nouvelles embauches

«Les perspectives professionnelles de plus de 500 de nos employés de Genève, soit 4 personnes sur 10, sont aujourd'hui clarifiées, et nous espérons que ce sera le cas pour la majorité d'entre eux d'ici la fin de l'année,» a déclaré François Naef, président du Conseil d'administration de Merck Serono.

«Nous espérons bien sûr que d'autres employés accepteront l'offre de transfert qui leur a été faite et pour les autres, que les divers contacts et initiatives en cours déboucheront rapidement sur de nouvelles embauches», a-t-il ajouté.

La société Quintiles, partenaire de Merck Serono dans le domaine des services biopharmaceutiques, s'est engagée à proposer au moins 100 offres d'emploi aux employés du site de Merck Serono à Genève: à ce jour, Quintiles a proposé 40 contrats d'embauche, a précisé le groupe.

Deux sociétés, Prexton Therapeutics et Quartz Bio, ont été créées dans le cadre du programme d'aide à la création d'entreprises. Les employés ont encore la possibilité de soumettre des projets de création d'entreprises jusqu'au 30 septembre.

La task force du Conseil d'Etat continue par ailleurs de travailler à la création d'un Institut de biotechnologie à Genève.

(ats)

Ton opinion