06.02.2015 à 16:39

MexiquePlus de 60 corps découverts dans un crématorium

Les corps étaient empilés depuis presque un an dans un crématorium privé abandonné à Acapulco. Ils étaient enveloppés dans des draps et recouverts de chaux.

1 / 4
Sur les lieux du drame, la police scientifique mexicaine mène l'enquête. (Vendredi 6 février 2015)

Sur les lieux du drame, la police scientifique mexicaine mène l'enquête. (Vendredi 6 février 2015)

AFP
Les corps, découverts empilés dans un crématorium privé abandonné depuis presque un an, étaient enveloppés dans des draps et recouverts de chaux  (Vendredi 6 février 2015)

Les corps, découverts empilés dans un crématorium privé abandonné depuis presque un an, étaient enveloppés dans des draps et recouverts de chaux (Vendredi 6 février 2015)

Keystone
AFP

Les autorités mexicaines ont découvert au moins 61 cadavres dans un crématorium abandonné de la ville touristique d'Acapulco (sud), a indiqué vendredi 6 février à l'AFP le procureur de l'Etat de Guerrero, Miguel Angel Godinez.

«Jusqu'à présent, nous avons 61 corps» et «nous travaillons pour déterminer combien d'enfants, combien de femmes, combien d'hommes» se trouvent parmi eux, a ajouté M. Godinez au cours d'un entretien téléphonique sans préciser les causes de ces morts.

Recouverts de chaux

Les corps, découverts empilés dans un crématorium privé abandonné depuis presque un an, étaient enveloppés dans des draps et recouverts de chaux, a déclaré de son côté sous couvert d'anonymat un responsable de la police locale.

Un important dispositif policier avait été déployé jeudi soir dans la zone après que des riverains avaient donné l'alerte en raison de l'odeur qui se dégageait des lieux.

Des arrestations seraient bientôt réalisées

Le procureur a ajouté qu'il y avait «des indices et des pistes» et que des arrestations seraient bientôt réalisées.

A Acapulco, une des villes les plus touchées par la violence qui frappe le Mexique, le crime organisé exerce une forte pression sur les habitants des zones périphériques de ce port très touristique.

C'est dans le même Etat du Guerrero que 43 étudiants ont disparu fin septembre après une attaque menée par policiers locaux et des membres d'un cartel.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!