19.10.2020 à 06:44

FrancePlus de 60 vendeurs créent un marché de Noël virtuel

Pour que l’esprit de Noël perdure malgré la crise sanitaire et que les artisans puissent subsister, une Bretonne a trouvé une recette prometteuse.

von
Laura Juliano
Des artisans et vendeurs indépendants ont trouvé une idée pour pallier à l’absence cette année des marchés de Noël suite à la crise Covid-19.

Des artisans et vendeurs indépendants ont trouvé une idée pour pallier à l’absence cette année des marchés de Noël suite à la crise Covid-19.

Pixabay

Une chose est sûre, cette année, Noël n’aura pas la même saveur. Les Français, sous couvre-feu depuis samedi soir s’en doutent bien. Les fêtes de fin d’année habituellement ponctuées d’événements traditionnels comme le marché de Noël vont prendre un autre tournent avec les restrictions anti-covid.

Françoise Quéré – Le Guyader, une jeune maman Bretonne vient tout juste de se lancer comme vendeuse indépendante pour la marque de jouets Oika Oika. Peu avant le confinement. La Française a alors lancé l’idée de fédérer les artisans pour créer un marché de Noël virtuel via les réseaux sociaux.

Soutenir les petits commerçants

L’idée a ravi plus de 60 vendeurs qui se sont joints à son projet pour proposer leurs œuvres et produits en ligne. Comme le souligne le journal de Vitré, la vendeuse s’étonne et se réjouit du succès de son initiative.

«Le but est de gagner en visibilité et de rappeler aux gens qu’il faut soutenir les petites entreprises et les favoriser par rapport aux grosses enseignes», a-t-elle confié au média local.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
7 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

brick in the wall

20.10.2020 à 11:02

en s'en prenant aux fêtes de fin d'année, il s'agit de porter un coup dur au moral de la population. Il est de notoriété public que l'isolement durant cette période à risque est fortement contre-indiquée. Au même titre sur le plan physiologue que la sédentarité et la nourriture industrielle encouragée par le confinement. Quelle est la finalité de cet affaiblissement physique et moral de la population? Ce long chemin de croix doit nous mener vers la seule sortie de crise possible qu'est la vaccination. Cette dernière sera soit ouvertement obligatoire soit insidieusement par mesure vaseline comme celle récemment appliquée par l'Australie (interdiction de voyager durant plus d'un an. Autrement dit, toute dérogation nécessitera un passeport vaccinal). A qui sert le crime sanitaire? Toujours les mêmes, Big Pharma en tête.

Helveticus

19.10.2020 à 09:37

Franchement c est de la mauvaise volonté et du non commerce d interdire les marchés de Noel les distances de 3 m ou plus peuvent se faire comme dans les marchés qui ont du succès , peu de monde avant 10h !

Raoul

19.10.2020 à 07:59

Je ne savais pas que l'Esprit de Noël, c'était le marché de Noël. Peut-être aussi le Père Noël (vive Coca-Cola!) et les milliers de cadeaux que même les pseudo-écolos adeptes de décroissance ne manquent pas de s'offrir? Le vrai Esprit de Noël serait que l'Etat arrête de violer notre sphère privée sous prétexte sanitaire (avec des résultats évidemment très mauvais) et qu'il laisse les gens se responsabiliser et assumer leurs choix. Mais je crains que cet esprit-là soit mort définitivement cette année… On se dirige vers une dictature de type 1984 qui nous fera regretter même l'ancien régime où même avec la peste, jamais l'Etat n'avait été aussi violent contre les gens.