France - Plus de 600 étrangers radicalisés expulsés depuis 2018
Publié

FrancePlus de 600 étrangers radicalisés expulsés depuis 2018

Le Ministère français de l’intérieur a indiqué dimanche qu’un peu plus de 600 étrangers en situation irrégulière et soupçonnés de radicalisation n’étaient plus sur le territoire français, la grande majorité ayant été expulsée.

Les personnes expulsées figuraient au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

Les personnes expulsées figuraient au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

AFP/Archives

«Six cents personnes étrangères connues pour radicalisation ont été expulsées», a déclaré Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, invitée de l’émission «Le Grand Rendez-Vous» sur CNews, Europe 1 et «Les Échos».

Interrogé, le Ministère de l’intérieur a précisé que, depuis 2018, 636 personnes en situation irrégulière, qui figuraient au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), n’étaient plus sur le territoire français, la grande majorité ayant été expulsée.

En novembre 2020, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait déclaré qu’au total, «plus de 450» étrangers en situation irrégulière, inscrits au FSPRT avaient été expulsés de France depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Version originale publiée sur 20min.ch

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires