Actualisé

IncendiesPlus de 600 pompiers luttent toujours au Portugal

Plus de 600 pompiers étaient toujours mobilisés lundi soir pour lutter contre les incendies dont les plus importants sévissent au nord du Portugal, selon les services de secours.

1 / 14
Dans le petit village de Covelo dans les environs de Gondomar, une dizaine d'habitations ont dû être évacuées, tandis qu'une maison inoccupée a brûlé (02.09.2013)

Dans le petit village de Covelo dans les environs de Gondomar, une dizaine d'habitations ont dû être évacuées, tandis qu'une maison inoccupée a brûlé (02.09.2013)

Keystone
Trois incendies majeurs dans les districts de Porto, Braga (nord) et Aveiro (centre) ont été combattus par quelque 200 pompiers (02.09.2013).

Trois incendies majeurs dans les districts de Porto, Braga (nord) et Aveiro (centre) ont été combattus par quelque 200 pompiers (02.09.2013).

Keystone
Trois incendies majeurs dans les districts de Porto, Braga (nord) et Aveiro (centre) ont été combattus par quelque 200 pompiers (02.09.2013).

Trois incendies majeurs dans les districts de Porto, Braga (nord) et Aveiro (centre) ont été combattus par quelque 200 pompiers (02.09.2013).

Keystone

Les pompiers portugais étaient toujours sur le pied de guerre lundi soir pour combattre les feux.

«Nous comptons ce soir 14 incendies importants en cours dans le nord et particulièrement dans les districts de Porto, Viseu, Castelo Branco et de Braga», a déclaré à l'AFP Carlos Guerra, porte-parole de la protection civile.

«Nous avons déployé tous nos moyens aériens tout au long de la journée, y compris les Canadair prêtés par la France et la Croatie», a-t-il indiqué.

La veille, un incendie de broussailles près de Gondomar, dans le district de Porto (nord), a suscité de vives inquiétudes en «mettant en danger de nombreuses habitations», a commenté Carlos Guerra.

«Aujourd'hui, heureusement la situation a été un peu plus calme», a-t-il ajouté.Une accalmie toute relative, particulièrement pour les habitants de Paços de Ferreira (nord) dont les maisons étaient menacées de près par les flammes lundi après-midi, mobilisant une grande partie des moyens de secours.

Météo défavorable

La police a annoncé lundi avoir arrêté une femme de 40 ans, suspectée d'avoir allumé un feu vendredi dans le district de Portalegre (centre), et un mineur de 12 ans, auteur présumé d'un autre incendie dimanche à Espinho (nord).

Le Portugal avait connu un répit à la fin de la semaine dernière, après avoir maîtrisé le grand feu de forêt dans la chaîne montagneuse de Caramulo (centre), dans lequel trois pompiers ont trouvé la mort sur les cinq disparus dans l'exercice de leur métier ce mois-ci.

Les pompiers portugais ne baissaient pas la garde en raison des prévisions météorologiques défavorables prévues jusqu'à mercredi, marqués par des températures élevées et des vents forts.

Le dispositif de lutte contre les incendies comptait toujours sur cinq Canadair français et croates, dépêchés au Portugal la semaine dernière pour répondre à la demande d'aide de Lisbonne lancée à ses partenaires européens.

«Ces avions ont apporté une aide précieuse», a souligné M. Cruz, précisant que la mission des avions français se terminait mardi en fin de journée, et celle des appareils croates mercredi.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!