Changement: Plus de peupliers mais du peuple

Publié

ChangementPlus de peupliers mais du peuple

Les deux arbres centenaires du parc Vernex ont été abattus. La scène Music in the Park prend de l'envergure sous les yeux des fans de Bastian Baker.

par
Laurent Flückiger
La structure circulaire illuminée donne au lieu des allures de cirque au toit étoilé. Sans parler de la vue désormais dégagée.

La structure circulaire illuminée donne au lieu des allures de cirque au toit étoilé. Sans parler de la vue désormais dégagée.

Anthony Anex, Keystone

La scène n'a pas bougé. Tout comme le talus à l'herbe grasse depuis lequel les badauds sont nombreux à regarder les concerts. La vue est belle sur le lac, le temps est magnifique en cette soirée d'ouverture de festival. Pourtant, il manque quelque chose. Un fameux duo, inséparable, qui s'était installé dans le parc Vernex bien avant le déménagement du Montreux Jazz au Centre de Congrès. Les peupliers centenaires ont disparu!

Une évolution pensée en amont

Les deux arbres, qui mesuraient respectivement 44 m et 46 m avec un diamètre de 2,30 m, ont été abattus fin mai. Pour que la scène extérieure appelée Music in the Park puisse prendre ses aises? «Le festival n'a rien à voir là-dedans», assure Mathieu Jaton, directeur du festival. Même si un projet de transformation de ce haut lieu du Off avait été lancé pour la 50e édition. C'est la Municipalité de Montreux qui a pris la décision. Les peupliers canadiens menaçant de s'écrouler. Le festival s'est adapté. Et, même si c'est malheureux d'apprendre la mort de deux centenaires, on doit reconnaître que, désormais, le nouveau Music in the Park a belle allure, avec son nouveau bar et ses dizaines de petites lumières. «Les magazines japonais et chinois illustraient toujours le Jazz avec des photos prises depuis le talus avec le lac en fond, explique Mathieu Jaton. On parle de Montreux et d'excellence, mais ce qu'on voyait, c'était des tentes et des roulottes à bière. J'avais envie qu'on mette en avant ce lieu symbolique.» Le festival a alors mandaté les architectes du Bureau A, qui avaient déjà fait la refonte des quais. Leur idée? Installer une structure circulaire pour transformer le lieu en cirque au toit étoilé aux airs rétros américain. Un grand bar qui rappelle les caravanes Airstream a été installé sur le côté ouest du parc, permettant de dégager la vue sur le lac.

Hier, c'est à Bastian Baker et ses invités qu'est revenu l'honneur d'inaugurer l'endroit devant un public venu en masse. Les spectateurs ont vite apprivoisé l'endroit, certains se mettant debout sur les souches pour mieux voir leur idole. Deux arbres s'éteignent, une foule s'émerveille.

Ton opinion