28.10.2020 à 15:19

Jura«Plus personne ne va au bistrot»

Le brasseur Jérôme Rebetez a manifesté son inquiétude mercredi matin devant le Parlement jurassien. Interview.

von
Vincent Donzé
Jérôme Rebetez devant la Halle des expositions de Delémont, siège provisoire du Parlement jurassien.

Jérôme Rebetez devant la Halle des expositions de Delémont, siège provisoire du Parlement jurassien.

DR

Une forte délégation de restaurateurs a manifesté son inquiétude ce mercredi matin à l’entrée du Parlement jurassien qui siège à Delémont. Parmi eux, le fondateur de la brasserie BFM Jérôme Rebetez, qui exploite un bar à Saignelégier.

Pourquoi manifestez-vous?

Prétendre que tout le monde est malade à cause des bars et des restaurants, c’est faux. La fermeture imposée à 22 heures pose problème à une profession qui va mal: plus personne ne va au bistrot, sans doute par crainte d’une quarantaine. Après avoir été fermés trois mois, certains établissements ne servent que quatre à six couverts par jour.

Que réclamez-vous?

Les APG (Allocations pour perte de gains) et les RHT (Réduction de l’horaire de travail) sont les bienvenues, merci, mais au-delà, nous attendons du gouvernement une intervention pour des réductions de loyers, par exemple la création d’un fonds spécial. Les restaurants n’ont pas reçu l’ordre de fermer. Mais en restant ouverts, ils consomment de l’argent. Les frais fixes ne sont pas couverts.

Des inégalités sont-elles constatées?

Pas dans le Jura, où la licence pour un bar ou pour un restaurant est la même. Les plus mal lotis, ce sont les discothèques.

Comment se porte votre brasserie?

Elle livre aux bars et aux restaurants… Nous effectuons 10 à 15 livraisons quand il y a en avait 100 ou 120. Ce mois-ci, nous produisons trois fois moins de bière.

Les restaurateurs jurassiens étaient bien évidemment masqués, mercredi matin.

Les restaurateurs jurassiens étaient bien évidemment masqués, mercredi matin.

DR

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
60 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Matheux

29.10.2020 à 09:41

Les restaurateurs commencent à agacer ! A quoi bon réclamer une ouverture alors que la fréquentations diminue ! Ils ne sont pas les seuls à subir ! M. REBETEZ a toutefois l'honnêteté de rappeler que le secteur de la restauration profite de crédits covid, de RHT mais encore de réductions de loyers. Alors quand les représentants des associations professionnels de la branche font valoir des pertes de chiffres d'affaires de l'ordre de 75%....ils oublient curieusement de les pondérer par ces subventions publiques !

Quentin Tartino

28.10.2020 à 19:06

Jérôme Rebetez, si c'est lui en photo, il a vraiment une tête de buveur de bière. Cela étant, je trouve ses propos très justes et informatifs de certaines spécificités Suisses et pas que Jurassiennes ! Et même le titre, après réflexion, me semble juste au sens où il pose un constat ! Je suis contre montrer du doigt les jeunes ou moins jeunes (j'ai 57 ans) comme des vecteurs du virus ... la famille, certaines situations de travail, etc ... sont en cause !

touche touche

28.10.2020 à 18:54

petit sondage : trouvez vous normal d'effectuer un frotti de force sur une femme au hasard installée dans un avion prêt au décollage, sachant qu'un nouveau-né a été retrouver aux WC 2 heures plutôt... merci