04.12.2017 à 07:13

Basket - NBAPlus rien n'arrête les Rockets et Capela

A Los Angeles, les Rockets, portés par l'inévitable James Harden, ont cueilli un septième succès de rang face aux Lakers.

James Harden a marqué 36 points à la défense des Lakers.

James Harden a marqué 36 points à la défense des Lakers.

Keystone

Rien n'arrête Houston et James Harden en cette fin d'automne! A Los Angeles, les Rockets ont cueilli un septième succès de rang à la faveur de leur succès 118-95 devant les Lakers.

James Harden a inscrit 36 points pour donner la leçon à Lonzo Ball. Le no 2 de la draft a vécu une soirée bien «compliquée» avec un 0 sur 4 au tir pour un temps de jeu de 22 minutes «seulement».

Comme le meneur qui doit permettre aux Lakers de «renaître» enfin, Clint Capela n'a pas livré le plus beau match de sa saison. Avec ses 8 points - 3 sur 7 au tir et 2 sur 2 au lancer franc - et ses 13 rebonds pour un différentiel de -5, le Genevois a témoigné d'une certaine discrétion. Il a eu, toutefois, le temps de réussir un superbe alley-oop à 5'50'' du buzzer sur un service de Harden.

Toujours leader de la Conférence Ouest avec un bilan de 18 victoires contre 4 défaites, Houston livrera son prochain match jeudi soir à Utah pour un nouveau derby suisse entre Clint Capela et Thabo Sefolosha.

Golden State facile

Le champion NBA en titre Golden State a attendu la 3e période pour submerger Miami 123 à 95 dimanche. Encore blessé à un doigt, Stephen Curry a vite trouvé les bons réglages face au Heat malgré son bandage: il a marqué 16 points en première période pour un total de 30.

Mais c'est dans le 3e quart-temps que le double meilleur joueur de NBA (MVP), bien épaulé par Kevin Durant (24 pts) et Klay Thompson (19 pts), a fait les plus gros dégâts. Ses Warriors ont marqué 37 points et limité leurs adversaires à seulement 17 unités.

Résultat, le match serré jusque là, malgré l'absence de Hassan Whiteside côté Miami, était plié avant même le début de la dernière période et Golden State avait en poche sa 18e victoire en 24 matches.

Bémol au satisfecit

«Ces derniers matches, l'équipe a pris la direction des opérations dans le 3e quart-temps, j'aime bien ça. On hausse notre niveau en défense, on enchaîne les points et cela fonctionne bien», s'est félicité Steve Kerr, l'entraîneur des Warriors. Seule contrariété, l'exclusion de Shaun Livingston dès le 2e quart-temps, après une discussion très animé avec l'un des arbitres.

Les Warriors, vainqueurs de leurs trois derniers matches, tous à l'extérieur, doivent encore se rendre à La Nouvelle-Orléans, Charlotte et Détroit, avant de regagner Oakland. Ils sont 2e de la conférence Ouest (18 v-6 d), mais n'arrivent pas à revenir sur Houston (18 v-4 d).

San Antonio ménage ses stars

Le troisième grosse écurie de la conférence Ouest, San Antonio, s'est inclinée à Oklahoma City (90-87), mais son entraîneur Gregg Popovich avait décidé de laisser au repos LaMarcus Aldridge, Tony Parker, Rudy Gay et Manu Ginobili, tandis que Kawhi Leonard est toujours indisponible.

Russell Westbrook a ajouté un «triple double» (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) à son palmarès personnel avec 22 points, 10 rebonds et 10 passes. «Le plus important est cette victoire, rien n'est jamais acquis d'avance dans ce Championnat», a noté le MVP de la saison 2016-17.

OKC reste 9e (10 v-12 d), juste devant les Clippers (10e, 8 v-14 d) qui se sont inclinés à Minneapolis 112 à 106 malgré les 30 points d'Austin Rivers. Jimmy Butler a marqué 33 points et Minnesota continue de surprendre (5e, 14 v-10 d).

A l'Est, les New York Knicks, privés de Kristaps Porzingis et de Tim Hardaway Jr, ont chèrement vendu leur peau au Madison Square Garden, mais se sont inclinés 105 à 100 face à Orlando, emmené par Evan Fournier (20 pts) et Nikola Vucevic (34 pts).

(ats/afp/jsa)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!