Coronavirus: Plusieurs entreprises forcées de renoncer au dividende
Publié

CoronavirusPlusieurs entreprises forcées de renoncer au dividende

Près de 10% des sociétés suisses cotées en Bourse ont décidé de renoncer au versement d'un dividende pour l'année 2019. Ceci afin de préserver les liquidités durant la pandémie.

La proportion d'entreprises qui ne verseront pas de dividende à leurs actionnaires reste assez faible en Suisse en comparaison avec les autres pays européens.

La proportion d'entreprises qui ne verseront pas de dividende à leurs actionnaires reste assez faible en Suisse en comparaison avec les autres pays européens.

Keystone

Environ une société sur dix cotée sur l'indice du marché élargi SPI de la Bourse suisse a décidé de renoncer au versement d'un dividende au titre de l'exercice écoulé. Cette décision s'explique souvent par la volonté de préserver des liquidités alors que la pandémie de coronavirus fait peser une grande incertitude sur la marche des affaires pour l'année en cours.

23 renoncent

Beaucoup d'entreprises cotées à la Bourse suisse sont durement touchées par le Covid-19. Au total, sur les 214 entreprises cotées sur l'indice SPI, 23 renoncent à rétribuer leurs actionnaires au titre de l'exercice 2019, alors qu'elles l'avaient fait pour l'exercice précédent.

S'ajoute à ce chiffre une cinquantaine de sociétés supplémentaires, qui n'avaient pas versé de dividendes l'année dernière ou ne le font pas habituellement. Dans la mesure où d'autres firmes pourraient ultérieurement raboter ou annuler leur dividende, leur nombre pourrait encore augmenter.

Le spécialiste des hôtels et cliniques de luxe Aevis Victoria a déjà annoncé le renoncement au dividende. D'autres, comme le logisticien Kühne Nagel, le spécialiste des boutiques hors taxe Dufry, l'exploitant de kiosques Valora ou encore la société de publicité en extérieur APG/SGA, avaient certes prévu de verser un dividende mais ne le feront finalement pas.

Ainsi, le constructeur des motos KTM, Pierer Mobility, a soudainement changé son fusil d'épaule, deux jours après avoir annoncé le versement d'un dividende, ce dernier a été annulé. Mi-avril, le programme de rachat d'actions a été suspendu.

Dividendes maintenus pour les banques

En outre, cinq entreprises ont raboté le montant de leur dividende initialement prévu. Le fabricant de radiateur Zehnder et l'horloger Swatch l'ont ainsi amputé de 30% tandis que le spécialiste des solutions de fixation Bossard l'a même divisé par deux.

La proportion d'entreprises qui ne verseront pas de dividende à leurs actionnaires reste assez faible en Suisse en comparaison avec les autres pays européens. Ainsi, environ un quart des 600 sociétés cotées sur l'indice boursier Euro Stoxx ont renoncé à rétribuer leurs actionnaires, selon les données de DZ Bank.

Parmi les banques européennes, deux tiers ont suspendu leur dividende, suivant la recommandation de la Banque centrale européenne (BCE), qui a déconseillé de rétribuer les actionnaires au titre des exercice 2019 et 2020.

En Suisse, aussi bien la Banque nationale suisse (BNS) que l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) ont conseillé aux banques de bien réfléchir si la rémunération des actionnaires est appropriée. Les deux grandes banques UBS et Credit Suisse ont ainsi choisi de verser leur dividende en deux tranches, une au printemps et une à l'automne. Julius Bär et EFG leur ont emboîté le pas.

Beaucoup maintiennent

Beaucoup d'établissements financiers ont toutefois décidé de maintenir leurs versements aux actionnaires. Certains les ont même déjà versés, tels que Bank Linth ou la Banque cantonale des Grisons. Certaines entreprises ont essuyé les critiques des politiques, alors qu'elles rétribuaient leurs actionnaires tout en mettant en place le chômage partiel de Georg Fischer, Adecco ou encore TX Group.

Un groupe de conseillers aux Etats est intervenu récemment. Dans une lettre au Conseil fédéral relayée dans la presse, ils ont demandé que les entreprises mettant en place le chômage partiel ne puissent pas avoir le droit de verser de dividendes.

(ats)

Votre opinion