Crimée : «Plusieurs explosions» près d’un aérodrome militaire russe 

Publié

Crimée «Plusieurs explosions» près d’un aérodrome militaire russe 

Selon la Russie, des munitions destinées à l’aviation ont explosé mardi, dans la péninsule ukrainienne annexée par Moscou. Un mort serait à déplorer. 

Des vidéos montrent d’immenses nuages de fumée noire s’élevant dans le ciel. 

Des vidéos montrent d’immenses nuages de fumée noire s’élevant dans le ciel. 

via REUTERS

Plusieurs déflagrations se sont produites mardi, près d’un aérodrome militaire russe dans l’ouest de la Crimée, faisant un mort, les autorités russes affirmant qu’elles avaient eu lieu dans un dépôt de munitions.

Immenses volutes de fumée noire

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montraient une boule de feu se formant après une forte explosion, tandis que d’épaisses volutes de fumée noire s’élevaient dans le ciel. «Plusieurs munitions destinées à l’aviation ont explosé dans un dépôt situé sur le territoire de l’aérodrome militaire de Saki, près de la localité de Novofiodorovka», a déclaré l’armée russe, dans un communiqué.

Le dépôt en question n’a été la cible d’aucun tir ni d’un bombardement, a-t-elle ajouté, sans toutefois préciser l’origine de ces explosions.

Initialement, l’armée russe avait assuré qu’il n’y avait pas eu de victimes dans les explosions. Mais, plus tard dans la journée, le dirigeant de la Crimée, Sergueï Aksionov, a fait état d’un mort. «Malheureusement, une personne a été tuée. J’adresse mes condoléances les plus sincères à ses proches», a écrit Sergueï Aksionov sur Telegram. Pour sa part, le ministre de la Santé de Crimée, Konstantin Skoroupski, a dit que cinq personnes avaient été blessées, parmi lesquelles un enfant.

«Plusieurs explosions»

Trente personnes ont été évacuées de Novofiodorovka, selon les autorités locales. Peu avant, celles-ci avaient annoncé que «plusieurs explosions» étaient survenues près de l’aérodrome militaire, sans en expliquer la cause.

La Crimée, une péninsule d’Ukraine annexée en 2014 par Moscou, est en première ligne de l’offensive militaire que mène la Russie contre son voisin ukrainien, depuis fin février. Des avions russes décollent quasi quotidiennement de Crimée pour frapper des cibles dans des régions sous le contrôle de Kiev et plusieurs zones de cette presqu’île sont situées dans le rayon d’action des canons et des drones ukrainiens.

Malgré le conflit, la Crimée est restée un important lieu de villégiature pour de nombreux Russes qui continuent de profiter de l’été sur ses plages. «Les touristes ne sont pas en danger. Nous vous demandons de garder le calme», a dit un député russe élu en Crimée, Alexeï Tcherniak.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires