Afghanistan – Au moins deux morts dans une explosion près d’une mosquée à Kaboul
Publié

AfghanistanAu moins deux morts dans une explosion près d’une mosquée à Kaboul

Dimanche après-midi, des civils ont été tués dans une explosion survenue près de la mosquée Id Gah dans la capitale afghane.

Le 3 octobre 2021, près de 1500 personnes ont participé, dans les faubourgs de Kaboul, à un premier rassemblement de la victoire organisé dans la capitale afghane par les talibans.

Le 3 octobre 2021, près de 1500 personnes ont participé, dans les faubourgs de Kaboul, à un premier rassemblement de la victoire organisé dans la capitale afghane par les talibans.

AFP

Au moins deux civils ont été tués dimanche et trois blessés dans une explosion survenue près de la mosquée Id Gah à Kaboul, a annoncé à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Qari Sayed Khosti.

Un haut responsable taliban, le porte-parole du gouvernement, Zabihullah Mujahid, avait auparavant tweeté qu’«une explosion a ciblé cet après-midi un rassemblement de civils près de l’entrée de la mosquée Id Gah à Kaboul, tuant plusieurs d'entre eux». Une prière à la mémoire de la mère de Zabihullah Mujahid, figure du mouvement islamiste, se déroulait au même moment dans cette mosquée, la deuxième plus importante de la ville.

«Selon nos informations initiales, deux civils ont été tués et trois blessés dans l’explosion», a déclaré à l’AFP Qari Sayed Khosti. La veille, les talibans avaient annoncé dans un communiqué que se tiendrait, dans cette même mosquée, dimanche après-midi, une prière à la mémoire de la mère de Zabihullah Mujahid. Ahmadullah, un commerçant dont la boutique est située à proximité de la mosquée, a indiqué à l’AFP avoir «entendu le bruit d’une explosion suivi de coups de feu». «Juste avant l’explosion, les talibans venaient de barrer la route en prévision d’une prière pour la mère de Zabihullah Mujahid à la mosquée», a ajouté ce témoin.

Le 26 août, au moins 72 personnes ont été tuées et plus de 150 blessées dans un attentat perpétré à l’aéroport de Kaboul et revendiqué par le groupe jihadiste État islamique (EI). Sous le nom d’EI-K (État islamique Province du Khorasan), l’EI a revendiqué certaines des attaques les plus sanglantes commises ces dernières années en Afghanistan et voue une haine tenace et réciproque aux talibans.

(AFP)

Votre opinion