Publié

Enquête alémaniquePlusieurs vignerons valaisans soupçonnés de falsification

Selon la chaîne SRF1, plusieurs vignerons valaisans auraient enfreint la loi en falsifiant la provenance du raisin acquis auprès d'un tiers. Les cas évoqués sont connus du chimiste cantonal depuis 2013 mais datent de cinq à sept ans.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Selon les enquêteurs de l'émission Rundschau diffusée mercredi soir, plusieurs vignerons valaisans auraient triché sur la provenance des raisins et les attestations d'acquis. Un problème qui, selon la SRF1, ne semble avoir interpellé ni le chimiste cantonal ni le Contrôle suisse du commerce des vins (CSCV).

«Les cas litigieux évoqués par l'émission datent de 2007 à 2009. Ils sont arrivés sur ma table en 2013» a déclaré jeudi à l'ats Elmar Pfammatter. Le chimiste cantonal valaisan, tenu par le secret de fonction, ne donne pas plus de détails concernant ces cas.

Cette affaire a été révélée en novembre 2012 dans une émission télévisée de «A Bon Entendeur» de la RTS. Elle a donné lieu à un premier rapport du Contrôle suisse du commerce des vins (CSCV) qui a été remis en janvier 2013 au chimiste cantonal du Valais, a confirmé Philippe Hunziker, directeur du CSCV.

Un rapport complémentaire est actuellement en préparation au CSCV sur cette affaire à la demande du laboratoire cantonal.

Filière sous la loupe

Le chimiste valaisan tient tout de même à souligner que «beaucoup d'éléments n'ont pas été pris en compte lors de l'émission». Difficile, voire impossible, dans ce cas de se faire une idée objective des cas évoqués.

Ces affaires datent de cinq à sept ans et sont aujourd'hui prescrites puisque la prescription intervient trois ans après les faits. Quoi qu'il en soit, elles passeront, comme l'ensemble de la filière viticole valaisanne, sous la loupe du groupe de travail mis récemment sur pied par le Conseil d'Etat.

Ce groupe de travail est chargé d'analyser et d'identifier les éventuelles failles du système de contrôle actuel. La filière sera passée au crible, tant du point de vue de sa production (culture, encavage, mise en bouteille, etc.) que de sa mise en vente.

(ats)

Ton opinion