Actualisé

AccidentPneu fou au Gothard: «J'ai entendu la tôle qui s'arrachait»

Le chauffeur du car jurassien percuté sur la route du Gothard par une roue perdue par un camion témoigne dans «Le Quotidien Jurassien».

par
VDzé
La roue qui s'était détachée d'un camion a d'abord percuté un car puis a terminé sa course dans le pare-brise d'une voiture, tuant le conducteur.

La roue qui s'était détachée d'un camion a d'abord percuté un car puis a terminé sa course dans le pare-brise d'une voiture, tuant le conducteur.

Police Uranaise

Après l'accident fatal mercredi dernier pour un automobiliste zurichois de 65 ans dans le tunnel du Gothard, le chauffeur d'un car jurassien percuté lui aussi par une roue perdue par un camion dit n'avoir «absolument rien vu venir».

Chauffeur expérimenté, Edouard Weber (69 ans) roulait en direction du Tessin lorsqu'à 9h15, son bus a été percuté par une roue détachée d'un semi-remorque immatriculé au Tessin. L'avant gauche de son véhicule a été arraché, mais aucun de ses 48 passagers n'a été blessé.

Un grand boum

«Nous avons croisé un poids lourd qui tractait une machine de chantier. Lorsque les roues arrière sont arrivées à ma hauteur, j'en entendu un grand «boum». Ma vitre latérale a éclaté», témoigne le chauffeur de Boécourt (JU).

«J'ai entendu la tôle qui s'arrachait. Ça a fait des étincelles dans tout le tunnel», explique Edouard Weber dans le QJ en précisant avoir été recouvert de verre. Après avoir percuté le car jurassien, la roue folle a fini sa course dans le pare-brise d'une voiture, tuant son conducteur.

«Si la roue s'était détachée cinq mètres plus tôt, nous l'aurions reçue de plein fouet», a rapporté le chauffeur jurassien. Le propriétaire du poids lourd à l'origine du drame s'est dit convaincu par l'hypothèse d'un sabotage.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!