Publié

FootballPoints chauds d'Europe - La Roma s'arrête là, Arsenal se détache (ENCADRE)

L'AS Rome, neutralisée chez le Torino (1-1), n'a pu enchaîner un onzième succès consécutif dans le Championnat d'Italie, alors qu'Arsenal a été le grand bénéficiaire du week-end en Angleterre avec désormais 5 points d'avance en tête.

ESPAGNE Les deux géants espagnols se sont imposés, mais difficilement: le Barça a remporté le derby catalan face à l'Espanyol sur un but de Sanchez servi par Neymar (1-0). Et Messi a vécu un quatrième match consécutif sans marquer en Liga, une éternité pour lui, et sa pire série depuis avril 2011. A comparer avec son grand rival Cristiano Ronaldo, qui a inscrit deux nouveaux buts pour porter son total à 13, avec un clin d'oeil à Sepp Blatter lorsqu'il a célébré un but d'un salut militaire, référence aux propos polémiques du président de la Fifa qui avait comparé le Portugais à un "commandant sur le terrain". Le Real a battu 3-2 le Rayo Vallecano, club de la banlieue madrilène tombé à la dernière place. Toujours positionné entre le Barça et le Real au classement, l'Atletico Madrid a suivi le rythme (2-0 contre l'Athletic Bilbao), avec des buts de Villa et Diego Costa, lequel rejoint Cristiano Ronaldo en tête du classement des buteurs (13 réalisations). ANGLETERRE Un week-end tout bénéfice pour Arsenal: les Gunners ont conforté leur leadership en battant un concurrent direct, Liverpool (2-0), sur des buts de Cazorla et Ramsey (le 6e déjà du milieu gallois en championnat). Ils ont fait le trou en tête avec cinq points d'avance sur leurs poursuivants. Ils profitent du revers de Chelsea, tombé à Newcastle (2-0, buts des "Frenchies" Gouffran et Rémy). Tottenham n'a pas su saisir l'opportunité de prendre seul la 2e place, neutralisé à Everton (0-0). Samedi, les deux Manchester avaient rapidement tué leurs matches. United (8e) a poursuivi son opération redressement (3-1 à Fulham) tandis que City (5e) rossait Norwich 7-0, avec sept buteurs différents. Cette journée a aussi été marquée par un but de gardien, Begovic pour Stoke (1-1 contre Southampton), sur un dégagement après 13 secondes de jeu seulement. ITALIE L'AS Rome a donc fini par laisser filer ses premiers points de la saison: son record d'Italie en reste à dix victoires initiales, et le club n'égale pas le record d'Europe de Tottenham, qui avait remporté ses onze premiers matches du Championnat d'Angleterre 1960-1961. Mais la Louve reste un solide leader de Serie A, avec trois points d'avance sur la Juventus et Naples. Ces deux-là ont assuré l'essentiel par la plus courte des marges, avec des victoires respectivement à Parme (1-0, but de Pogba) et contre Catane (2-1, buts de Callejon et Hamsik). Mais le monument en danger, c'est toujours l'AC Milan, qui végète dans le ventre mou (12e place): les Rossoneri se sont inclinés à domicile devant la Fiorentina (2-0), et leur entraîneur Massimiliano Allegri est en danger, lui qui reconnaît traverser son "pire moment" depuis trois ans et demi. A l'inverse, l'Inter Milan continue de remonter la pente, avec un succès 3-0 dimanche chez l'Udinese qui conforte la 4e place des Nerazzurri. ALLEMAGNE Et un nouveau record ! Le Bayern Munich a aligné samedi un 36e match d'affilée de championnat sans défaite (victoire 2-1 à Hoffenheim), et ainsi égalé le record du Hambourg de 1982-1983. Le club bavarois possède toujours un point d'avance sur son rival, Dortmund, qui a atomisé Stuttgart (6-1) avec notamment un triplé de Lewandowski. Ce qui est nouveau, c'est surtout que les deux derniers finalistes de la Ligue des champions se sont échappés, car Leverkusen a lâché, en perdant 1-0 chez la lanterne rouge Brunswick. Et le club de la Ruhr compte désormais quatre points de retard sur le Bayern. ybl/smr

(AFP)

Ton opinion