Actualisé

En formePoirier dans les airs

Les JJ ont testé le yoga Antigravity® au Holmes Place, les pieds en l'air, la tête en bas.

par
Josiane & Josette

On pourrait croire que les initiatives saugrenues sont de l'apanage du cerveau de Josiane. Méprenez-vous, Josette a également de drôles d'idées dans sa besace. L'autre jour, elle nous a emmenées sans autre forme de procès faire du yoga. Jusque là, tout va bien (ou presque, rappelons que le yoga n'est pas la discipline de prédilection des Jo's). Alors quoi? Alors, ce yoga-là se pratique en défiant l'apesanteur, à quelques pieds du sol. Et je suis obligée de venir? Inutile de dire que je crains pour mon bout du nez. Pas que je nourrisse une flamme immodérée pour mon appendice facial, mais quand même, s'il pouvait rester intact et ne pas finir éclaffé (Tiens, mon dictionnaire ne reconnaît pas ce terme, est-il exclusivement romand ou juste issu de mon imagination?) sur le lino d'une salle de sport, je ne serais pas mécontente.

Soit. Je viens. Mais c'est bien parce que nous avons le meilleur modèle qui soit et qui est à deux pas de sortir les pompons pour cheerleader cette nouvelle pratique de la détente et de la musculation en douceur: Farah Monfaradi. Artiste de son état, elle n'en est pas moins une bombe de femme au corps mince et sculpté dont les conseils en matière d'entretien de soi ne sont peut-être pas à ignorer. Soit. Et puis le cadre n'est pas mal non plus, nous en profitons pour faire une visite du club-fitness-wellness Holmes Place de Genève où se tiennent les cours de Catherine, formée certifiée en Yoga Antigravity®. Soit.

Et hop! Une Josiane la tête en bas! Il faut avouer que ce n'est pas une position des plus agréables à tenir et que le sang qui monte (enfin, qui descend) ne fait pas, chez nous, bon ménage avec la détente. Est-ce que ça serait parce que nous sommes crispées? Nooooon! Tout à fait à l'aise, tout à fait en confiance... Respire Jo, respire!

Y a pas à dire, Josette excelle. Nous ne serions pas surprises de la voir réapparaître, comme par enchantement cela va de soi, entre deux couches de hamac rouge prochainement. Et puis, même si les ambiances de vestiaire ne son pas forcément de notre goût, le Holmes Place réserve quelques surprises pas désagréables que nous qualifierions même de sympathiques. À l'entrée du club, une fois le quatrième étage atteint et l'ascenseur laissé derrière soi, dans le hall d'entrée, canapés et fauteuils en cuir accueillent les sportifs avant ou après leur séance. Et, cerise sur le gâteau, une jolie terrasse parsemée d'oliviers pour un café au soleil.

D'ailleurs, la prochaine fois, je pense que j'attendrai Josette dans l'oliveraie. C'est pas donné à tout le monde d'être expert en cochon pendu!

Cet article vous a été concocté par JJSphere, magazine digital: les découvertes, les rencontres et les voyages de Josiane&Josette!

Votre opinion