07.11.2020 à 16:55

MotocyclismePol Espargaró en pole avec la KTM

Quatre marques aux quatre premières places des qualifications du GP d’Europe MotoGP: c’est Pol Espargaró qui a eu le dernier mot. Lüthi, 13e, déçu.

von
Jean-Claude Schertenleib
L’Espagnol a dû jouer avec les éléments.

L’Espagnol a dû jouer avec les éléments.

KEYSTONE

La pluie de bon matin, le soleil qui se fait une place entre les noirs nuages, une nouvelle averse violente, puis le ciel qui s’éclaircit à nouveau: la journée d’essais décisive en vue du GP d’Europe de dimanche, sur le circuit Ricardo Tormo, à Cheste, près de Valence (Esp), s’est transformée en un complexe casse-tête pour les pilotes et leurs équipes.

Dans ces conditions particulières, c’est l’Espagnol Pol Espargaró (KTM) qui s’est montré le plus rapide, juste devant Alex Rins (Suzuki), Takaaki Nakagami (Honda) et le Français Johann Zarco (Ducati), qui était en passe de signer la pole lorsqu’il n’a pas évité une grosse alerte dans l’ultime virage. Leader du championnat, l’Espagnol Joan Mir (Suzuki) est cinquième, alors que son rival le plus proche au classement général, le Français Fabio Quartararo (Yamaha), s’élancera de la quatrième ligne, avec le onzième chrono. On rappelle que Maverick Viñales (15e temps) devra lui partir de la sortie du couloir des stands, derrière tout le monde, pour avoir dû avoir recours à un sixième moteur pour sa Yamaha (chaque pilote avait droit, cette saison, à cinq propulseurs).

En Moto2, encore bon en matinée sous la pluie, Thomas Lüthi termine, déçu, à la 13e place, au terme d’une séance commencée avec des pneus pluie et qui s’est terminée avec des «slicks». Finalement battu par l’Espagnol Xavi Vierge et le Nord-Américain Joe Roberts, le Britannique Sam Lowes, leader du championnat et vainqueur des trois dernières courses, s’élancera encore de la première ligne, alors que son poursuivant au classement général, Enea Bastianini n’est que quinzième.

En Moto3, enfin, le Fribourgeois Jason Dupasquier (KTM), qui s’est fait opérer récemment du syndrome des loges, était en passe de signer un joli exploit dans la première phase des qualifications, lorsqu’il a été victime d’une chute avec son équipier belge Barry Baltus; Dupasquier s’élancera du milieu de la septième ligne (20e chrono) pour cet antépénultième course de la saison 2020.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Pas Rossi

07.11.2020 à 20:25

Ben alors, Tom, ce nouveau réservoir ne t’as pas permis de prendre la pole position? Alors c’est le pilote qu’il faudra changer...