Publié

Présidentielle américainePolémique et plainte en Floride autour du vote anticipé

Une polémique a éclaté en Floride autour des difficultés rencontrées dimanche par des électeurs pour voter en avance pour la présidentielle de mardi. Elle intervient douze ans après le nouveau comptage de millions de bulletins qui avait abouti à la victoire de George W. Bush face à Al Gore.

Un bureau d'enregistrement avait été ouvert pour donner la possibilité aux électeurs de voter par anticipation dans le comté de Miami-Dade. Mais une heure à peine après l’ouverture du bureau, ce dernier a fermé ses portes.

Un bureau d'enregistrement avait été ouvert pour donner la possibilité aux électeurs de voter par anticipation dans le comté de Miami-Dade. Mais une heure à peine après l’ouverture du bureau, ce dernier a fermé ses portes.

AFP

Le Parti démocrate de l’Etat - le «swing state» qui compte le plus de grands électeurs, capital pour les deux candidats-- a déposé une plainte fédérale dimanche protestant contre les conditions d’organisation de ce scrutin destiné aux électeurs qui ne pourront pas voter mardi.

Le gouverneur républicain de l’Etat, Rick Scott, avait fait adopter il y a un an une loi réduisant le nombre de jours ouverts au vote en amont du scrutin lui-même de 14 à 8. Officiellement, cette procédure --traditionnellement considérée comme plutôt favorable aux démocrates-- prenait fin en Floride samedi.

200 personnes en colère

Mais dimanche, les électeurs du comte de Miami-Dade ont appris qu’ils pourraient encore voter ce jour-là en avance entre 13 heures et 17heures. Mais une heure à peine après l’ouverture du bureau, ce dernier a fermé ses portes, officiellement en raison de l’impossibilité de faire voter tous les gens qui s’étaient déplacés.

Cette décision an entraîné la fureur des quelque 200 personnes qui patientaient encore à l’extérieur, rapporte le Miami Herald. "On veut voter, laissez-nous voter!", ont-elles scandé, décrit le quotidien sur son site internet.

La plainte déposée par le Parti démocrate demande à la justice de contraindre à l’organisation de ce vote anticipé non seulement le comté de Miami-Dade, mais aussi deux autres, ceux de Palm Beach et Broward.

Cette polémique surgit après plusieurs autres autour d’initiatives prises dans plusieurs Etats visant, selon les démocrates, à décourager de telles procédures permettant de voter en avance ou par correspondance.

Votre opinion