Publié

Tuerie de Chevaline (F)Policier municipal et réserviste de la gendarmerie

Le Haut Savoyard de 48 ans qui a été placé en garde à vue hier cherchait du travail à Genève depuis l'été dernier.

par
Valérie Duby
1 / 63
Le motard aperçu à proximité des lieux de la tuerie de Chevaline (F) en septembre 2012 est disculpé par les enquêteurs.

Le motard aperçu à proximité des lieux de la tuerie de Chevaline (F) en septembre 2012 est disculpé par les enquêteurs.

AFP
L'ex-mari américain caché d'Iqbal al-Hilli est mort le jour même de la tuerie. Le procureur d'Annecy Éric Maillaud a confirmé cette information. (8 juillet 2014)

L'ex-mari américain caché d'Iqbal al-Hilli est mort le jour même de la tuerie. Le procureur d'Annecy Éric Maillaud a confirmé cette information. (8 juillet 2014)

AFP
Un ancien légionnaire et ancien parachutiste, entendu dans le cadre de l'enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline en avril 2013, s'est suicidé mardi en expliquant notamment son geste par le fait que son audition l'avait perturbé. (4 juin 2014)

Un ancien légionnaire et ancien parachutiste, entendu dans le cadre de l'enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline en avril 2013, s'est suicidé mardi en expliquant notamment son geste par le fait que son audition l'avait perturbé. (4 juin 2014)

AFP

Révoqué de son poste de la police municipale de Menthon-Saint-Bernard en juin 2013, l'homme placé en garde à vue hier dans le cadre du quadruple meurtre de Chevaline, en septembre 2012, a postulé dans plusieurs société de sécurité genevoises. Selon le CV que le «Matin» a pu se procurer, cet homme né en octobre 1965 à Sallanches, se présente comme «autonome, sérieux et organisé.» Il met en avant ses «capacités d'adaptation.» Marié et père de famille, il a travaillé de 1989 à 2013 en tant que brigadier chef principal de la police municipale de Menthon-Saint-Bernard. Ses missions : surveillance de la voie publique, patrouilles de nuit, sécurité des festivités, application des arrêtés municipaux et vérification du respect des règles d'urbanisme.

Maréchal des Logis

Ce que l'on apprend dans ce CV, c'est que ce grand collectionneur d'armes aurait été réserviste de la gendarmerie sur le département de la Haute-Savoie. Son grade : maréchal des Logis Chef. Dans le cadre de ses missions, il a escorté des détenus de la Maison d'arrêt de Bonneville, a tenu le rôle de police d'audience de la Cour d'assises de Haute-Savoie. Il a aussi fait partie des renforts de la brigade binationale franco-italienne du tunnel de Chamonix et a été affecté, également comme renfort, au Sommet d'Evian en 2013 : le G8.

D'autres interpellations ?

Rappelons que son téléphone portable se trouvait dans la zone de Chevaline au moment des faits. Au cours de la perquisition de son domicile, hier après-midi à Perroix sur la commune de Talloires, de nombreuses armes ont été saisies, dont un pistolet Luger. Celui-ci est toutefois d'un calibre différent de celui utilisé pour les meurtres de la famille al-Hilli, à savoir un Luger P06 de calibre 7,65 Parabellum ayant équipé l'armée suisse. Selon BFM TV, une moto a également été retrouvée sur place. «Cette interpellation, qui ne restera peut-être pas unique, est le fruit des témoignages recueillis notamment après la diffusion le 4 novembre 2013 du portrait robot d'un motard vu à proximité de la scène du crime et recherché activement par les enquêteurs», a précisé le procureur de la République d'Annecy Eric Maillaud à plusieurs médias français.

Le magistrat donnera une conférence de presse cet après-midi à 14 heures au palais de justice d'Annecy. Selon le Parisien, huit autres personnes sont ciblées actuellement par les enquêteurs. L'information judiciaire a été ouverte pour «meurtres en bande organisée.» .

Ton opinion