29.04.2016 à 17:56

Canton d'ArgoviePoliciers condamnés pour abus de fonction

Un homme ivre et armé dans son appartement de Wohlen (AG) avait été blessé par deux balles tirées par la police.

Photo d'illustration d'un policier argovien.

Photo d'illustration d'un policier argovien.

Keystone

Le tribunal de district de Bremgarten (AG) a reconnu coupable deux des trois policiers accusés d'avoir mené une intervention disproportionnée en mai 2009. Un forcené avait été blessé par deux balles tirées par la police. Ils écopent de peines pécuniaires avec sursis.

L'officier de 60 ans qui avait ordonné l'intervention de l'unité spéciale «Argus» a été condamné à 300 jours-amendes. Les juges l'ont reconnu coupable d'abus de fonction, de violation de domicile et de dommages à la propriété. L'option choisie était disproportionnée. L'officier n'a pas considéré d'alternative, a déclaré le président de la Cour lors de la lecture du jugement vendredi.

Le policier membre de l'unité «Argus» qui a tiré les deux coups de feu écope pour sa part de 150 jours-amendes. Il n'était pas nécessaire de tirer à deux reprises, selon le juge.

Plus clément que le procureur

Le tribunal a été un peu plus clément que ne le demandait le procureur extraordinaire. Ce dernier avait requis 360 jours-amendes pour le premier, ainsi qu'une amende de 8000 francs et 180 jours-amendes pour le second avec une amende de 3000 francs.

Le responsable de l'unité, également prévenu, a lui été acquitté. Il n'a pas de culpabilité dans l'intervention ratée, estime le tribunal. Le procureur extraordinaire avait requis une peine de 270 jours-amende à son égard.

Les trois prévenus demandaient leur acquittement. Le but de l'intervention était de maîtriser le forcené afin qu'il ne puisse nuire à lui-même ni aux autres. Les deux coups de feu ont été tirés en situation de légitime défense.

Ivre, violent et armé

Les faits remontent à mai 2009. L'unité «Argus» avait été chargée d'intervenir pour maîtriser un homme ivre et violent, armé d'un couteau, qui sévissait dans son appartement de Wohlen (AG). Après deux heures, les six agents spéciaux sont entrés dans l'habitation.

Le forcené de 30 ans, de nationalité serbe, a été blessé par deux coups de feu dans le ventre. Il est décédé en 2015, mais sans que sa mort ait de rapport avec l'incident de 2009, selon l'acte d'accusation.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!