Afrique du Sud: Policiers et étudiants s’affrontent à Johannesburg
Publié

Afrique du SudPoliciers et étudiants s’affrontent à Johannesburg

De violents heurts ont éclaté mardi sur le campus de l'université de Wits. Les manifestants dénoncent la hausse des coûts.

Plusieurs personnes ont été blessées.

Plusieurs personnes ont été blessées.

Siphiwe Sibeko, Reuters

La police a de nouveau tiré mardi à Johannesburg des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour disperser des étudiants réclamant une éducation gratuite pour tous. Ce mouvement national de contestation agite depuis deux semaines les universités.

Les échauffourées ont éclaté mardi sur le campus de la prestigieuse université de Wits, à Johannesburg, où les cours devaient reprendre après deux semaines d'interruption. «Il y a eu des tentatives de perturber les cours à Wits aujourd'hui. La police disperse actuellement les étudiants avec des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes», a indiqué l'université dans un communiqué.

Plusieurs policiers et étudiants ont été blessés lors de ces heurts, selon des images diffusées par la chaîne de télévision sud-africaine ANN7.

«L'université veut nous arrêter au lieu de nous écouter», s'est indigné un étudiant en droit. «Nous voulons étudier et ne pas avoir à rembourser des prêts sans fin au gouvernement. C'est la raison pour laquelle on manifeste», a-t-il expliqué.

Le 19 septembre, le gouvernement sud-africain avait donné son aval à une augmentation des frais universitaires limitée à 8%, soit une hausse supérieure à l'inflation annuelle de 6%.

(ats)

Votre opinion