Brésil: Politiciens incités à se «défouler» sur un site coquin
Publié

BrésilPoliticiens incités à se «défouler» sur un site coquin

Inquiet de la tournure politique au Brésil, un site pour adultes à offert des tarifs promotionnels aux parlementaires pour «qu'ils arrêtent de foutre le bordel».

Le site coquin sexlog fait des propositions aux parlementaires brésilien.

Le site coquin sexlog fait des propositions aux parlementaires brésilien.

Capture d'écran

Un site brésilien de rencontres sexuelles a offert lundi un tarif d'abonnement promotionnel aux parlementaires pour qu'ils viennent s'y «défouler» en ligne« plutôt que de »foutre le bordel« au parlement.

«Nous sommes inquiets de la tournure actuelle que prend le climat politique du pays, c'est pourquoi nos offrons aux politiciens un abonnement promotionnel (...) pour cantonner les saloperies sur nos services en ligne», affirme le site Sexlog.com dans un communiqué. «Cette campagne a pour but de faire en sorte que les parlementaires se défoulent et arrêtent de foutre le bordel au congrès» des députés, ose le site coquin.

Les députés brésiliens examinent depuis vendredi une demande de destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff. Le Brésil est plongé dans une crise politique historique envenimée par le gigantesque scandale de corruption Petrobras dans lequel sont cités au moins 34 députés et sénateurs.

La déclinaison brésilienne de Sexlog.com, qui s'auto-décrit comme «le plus grand réseau social de sexe positif au monde», offre à tous les parlementaires une ristourne de 70%.

«Il leur suffit de nous fournir leur numéro de registre au Tribunal Supérieur électoral», a expliqué à l'AFP une porte-parole du site, qui permet aux internautes de publier des photos et vidéos pornographiques, ainsi que de prendre des rendez-vous en chair et en os.

j

(AFP)

Votre opinion