Canton de Fribourg: Pollution à Givisiez: causes pas encore établies
Publié

Canton de FribourgPollution à Givisiez: causes pas encore établies

Une importante fuite d'hydrocarbures avait pollué deux cours d'eau à Givisiez, en novembre dernier. Une enquête pénale est toujours ouverte.

Plus de 45'000 litres de diesel avaient été déversés dans les ruisseaux du Tiguelet et de la Sonnaz.

Plus de 45'000 litres de diesel avaient été déversés dans les ruisseaux du Tiguelet et de la Sonnaz.

Police cantonale fribourgeoise

Les causes de la pollution majeure survenue le 13 novembre autour du site des Transports publics fribourgeois (TPF) de Givisiez (FR) ne sont pas encore connues. Le constat se dégage de la réponse du Conseil d'Etat à deux questions de députées.

Le gouvernement cantonal mentionne qu'une enquête pénale est en cours et que, conformément à la loi cantonale sur les eaux, les frais seront mis à la charge du fautif, selon la réponse donnée à une question de la députée PDC Esther Schwaller-Merkle. Il incombe au Service de l'environnement d'arrêter une décision en la matière.

La députée verte Mirjam Ballmer s'est inquiétée pour sa part des conséquences de la pollution sur la flore et la faune. Le Conseil d'Etat lui a répondu qu'il avait fallu couper et éliminer la végétation dans le bassin de rétention. Reste qu'au final il se montre rassurant quant à l'impact final.

Sur le plan de la faune, un seul poisson est mort. Plusieurs centaines d'autres ont été sortis et remis en eau claire. Toutefois, la situation est loin d'être réglée. Un plan de nettoyage du Tiguelet a été établi en collaboration avec le Service des forêts et de la nature et un bureau externe spécialisé.

Travail long

Le travail ne pourra commencer qu'une fois que le bassin de rétention et le biotope ne dégageront plus de carburant. En attendant, des échantillons d'eau sont prélevés et analysés une à trois fois par semaine dans une quinzaine d'emplacements. La concentration de diesel est mesurée dans les sédiments.

Pour rappel, la pollution avait consisté en un déversement de plus de 45'000 litres de diesel dans les ruisseaux du Tiguelet et de la Sonnaz. Les sapeurs-pompiers avaient nettoyé le lit et les berges du premier durant le week-end du 23 et 24 novembre. Une partie des hydrocarbures présents dans le cours d'eau avait pu en être retirée.

(ats)

Votre opinion