Actualisé

Dégazage sauvagePollution au large d'un site en Corse

Une vaste nappe d'hydrocarbures dérivait lundi après-midi au large de la côte occidentale de la Corse. Elle se trouvait à proximité d'un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, ont indiqué les services de secours

Une nappe d'hydrocarbures, longue de 43 km et large d'un km, a été repérée entre L'Ile Rousse au nord et la pointe de Girolata au Sud de la Corse.

Une nappe d'hydrocarbures, longue de 43 km et large d'un km, a été repérée entre L'Ile Rousse au nord et la pointe de Girolata au Sud de la Corse.

ARCHIVES, AFP

L'alerte a été donnée à la mi-journée par un hélicoptère des douanes françaises qui a repéré cette nappe longue de 43 km et large d'un km entre L'Ile Rousse au nord et la pointe de Girolata au Sud.

Un porte-parole de la préfecture maritime a cependant affirmé qu'aucune pollution grave du littoral «n'était à craindre» au sujet de cette nappe longue de 43 km et large d'un km entre L'Ile Rousse au nord et la pointe de Girolata au Sud.

Un vent de nord-est a en effet éloigné la nappe en fin d'après-midi et le vent de terre attendu en soirée devrait renforcer le mouvement. La crainte était de voir la nappe se diriger vers la réserve naturelle de Scandola classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

L'origine de cette nappe repérée en début d'après-midi est inconnue. Selon la direction de la réserve de Scandola, elle provient certainement du dégazage illégal en mer d'un navire comme cela se produit fréquemment en Méditerranée.

Un remorqueur de la Marine nationale a commencé à disperser des produits destinés à diluer la nappe tout en brassant la mer. Des prélèvements effectués seront analysés et remis à l'autorité judiciaire compétente, a indiqué la préfecture maritime.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!