Actualisé 04.12.2017 à 17:49

ValaisPollution: quatre camions fraudeurs dénoncés

Des boîtiers électroniques installés en parallèle du circuit électrique normal ont été découverts sur des camions en Valais.

Les boîtiers ont été séquestrés.

Les boîtiers ont été séquestrés.

Keystone

Quatre chauffeurs de poids lourds immatriculés à l'étranger et ayant manipulé leur système de dépollution ont été interceptés à St-Maurice (VS) entre fin octobre et le 23 novembre. Le centre de contrôle du trafic des poids lourds les a dénoncés auprès du service de la circulation routière.

Ces véhicules circulaient sur l'A9 quand les forces de l'ordre les ont interceptés pour un contrôle technique au centre de St-Maurice, indique la police cantonale dans un communiqué lundi. Les experts ont découvert sur chaque camion un boîtier électronique installé en parallèle du circuit électrique normal.

Les boîtiers ont été séquestrés et les poids lourds ont pu reprendre la route après avoir été remis en conformité. Une garantie d'amende totale de 6000 francs a été encaissée auprès des contrevenants, de nationalités italienne, biélorusse, néerlandaise et roumaine. Ils ont tous été dénoncés auprès du canton, de même que leurs employeurs.

Les boîtiers ont servi à désactiver le système dépollution obligatoire de type «AdBlue». Les sociétés de transports incriminées ont ainsi pu réaliser des économies importantes sur l'achat de cet additif dont le rôle est de limiter les émissions polluantes émises par ces véhicules de type diesel. Ces émissions servent notamment de base pour percevoir la redevance poids lourds liée aux prestations.

Camionneurs étrangers Ces quatre cas annoncés en Valais ne constituent pas une exception. Contacté par l'ats, l'Office fédéral des routes (OFROU) a indiqué que 200 poids lourds ayant désactivé leur système de dépollution de type «AdBlue» ont été interceptés en Suisse entre février et fin octobre, sur un total de 10'000 contrôles.

De telles inspections sont effectuées cette année pour la première fois. Les véhicules en cause proviennent tous de l'étranger et essentiellement d'Europe de l'Est. L'AdBlue est un composé liquide d'urée et d'eau déminéralisée qui convertit en eau et en azote environ 90% des oxydes d'azote nocifs des gaz d'échappement. Cet additif occasionne des coûts supplémentaires d'environ 1,50 franc par 100 km parcourus.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!