Energie photovoltaïque - Pologne: première usine de panneaux en pérovskites au monde
Publié

Énergie photovoltaïquePologne: première usine de panneaux en pérovskites au monde

Une société polonaise a annoncé vendredi le début de la production industrielle de panneaux solaires de nouvelle génération, souples et légers.

Les panneaux photovoltaïques en pérovskites sont souples et faciles à utiliser. Leur fabrication industrielle a démarré en Pologne, où se trouve la première usine au monde.

Les panneaux photovoltaïques en pérovskites sont souples et faciles à utiliser. Leur fabrication industrielle a démarré en Pologne, où se trouve la première usine au monde.

AFP

La société polonaise Saule Technologies a annoncé vendredi avoir ouvert la première chaîne au monde de production industrielle de panneaux solaires en cellules pérovskites, une technologie novatrice.

«On change d’échelle, on passe du laboratoire à l’industriel», a déclaré Olga Malinkiewicz, la fondatrice de la société, se félicitant d’ouvrir «la première usine au monde de cellules photovoltaïques en pérovskites».

Les modules pérovskites permettent de fabriquer des panneaux photovoltaïques légers, souples, ayant des taux de transparence, des teintes mais aussi des formes variables et qu’on peut poser facilement sur un ordinateur portable, une voiture, un drone, un engin spatial ou un bâtiment, même à l’ombre et à l’intérieur.

Les pérovskites sont des structures atomiques répandues dans la nature mais qui peuvent être facilement obtenues en laboratoire. L’efficacité de nouveaux modules est comparable à celle des panneaux traditionnels en silicium.

Les coûts de leur fabrication sont réduits en raison du procédé de simple impression à jet d’encre inventé par Olga Malinkiewicz, 38 ans, qui permet de les produire à des températures ambiantes.

La chercheuse a inventé sa technologie il y a huit ans, alors qu’elle était doctorante à l’Institut des sciences moléculaires (ICMol) de l’Université de Valence, en Espagne. Sa découverte, remarquée par la revue «Nature», lui a valu notamment le prestigieux prix du concours Photonics 2, organisé par la Commission européenne, et un autre de la «MIT Technology Review».

L’usine est située à Wroclaw, dans le sud-ouest de la Pologne. Selon Olga Malinkiewicz, d’ores et déjà «la demande dépasse les capacités de production» de la chaîne estimées initialement à 40’000 m2 par an.

Imprimés sur des feuilles de plastique transparent

Les premières commandes commerciales sont venues du secteur de l’internet des objets et du bâtiment où les nouveaux modules s’intègrent facilement aux façades et surfaces différentes.

La technologie de production consiste à imprimer sur des feuilles de plastique transparent des couches successives de modules photovoltaïques, dont celle de pérovskites, formant un ensemble aux paramètres techniques, formes, tailles et couleurs prédéfinis.

Ces modules peuvent être très petits ou grands, ils peuvent être aussi découpés ou, au contraire, collés entre eux pour obtenir de très grandes surfaces si nécessaire.

«Nous utilisons des pérovskites synthétiques qui peuvent atteindre l’efficacité et la puissance considérables, et qu’on n’a pas besoin d’extraire de la nature», a précisé Olga Malinkiewicz lors de l’inauguration de son usine.

Testé dans l’Himalaya

Les modules pérovskites ont été testés, «avec d’excellents résultats», dans des simulateurs des conditions dans l’espace extra-atmosphérique, a souligné la chercheuse.

Un module pérovskite de surface d’une double feuille A4, souple et pliant, a «fait ses preuves comme chargeur de téléphone et d’autres équipements électroniques lors d’une expédition dans l’Himalaya, dans les conditions météorologiques extrêmes», a-t-elle ajouté.

Saule Technologies, du nom d’une déesse païenne balte régnant sur le soleil, la terre et le ciel, est contrôlée par des investisseurs privés polonais, dont Columbus Energy, leader du photovoltaïque et énergie verte dans le pays, et japonais, avec le multimillionnaire Hideo Sawada.

La société, dont l’équipe compte 70 personnes de 15 pays différents, prépare sa prochaine introduction à la Bourse de Varsovie et songe déjà à la construction de nouvelles usines «en Europe ou peut-être au Japon».

«Sur l’ensemble des installations photovoltaïques en Europe, seulement 4% sont fabriquées sur le continent. Nous sommes d’accord avec l’Union européenne pour dire qu’il est important de se mettre à les fabriquer» dans l’UE, a déclaré Olga Malinkiewicz.

(AFP)

Votre opinion

11 commentaires