Actualisé

MexiquePont aérien pour évacuer les touristes bloqués

Les autorités mexicaines ont mis en place mardi un pont aérien gratuit, avec des avions militaires et commerciaux, pour évacuer les milliers de touristes bloqués sans électricité ni téléphone, à cause de l'ouragan Odile.

L'ouragan Odile a touché des hauts lieux touristiques au sud de la péninsule de Basse Californie.

L'ouragan Odile a touché des hauts lieux touristiques au sud de la péninsule de Basse Californie.

AFP

Odile, réduite mardi à un phénomène de tempête tropicale, avait atteint dans la nuit de dimanche à lundi la station touristique de Los Cabos, laissant bloqués quelque 30.000 touristes - dont 26.000 étrangers. Pour l'instant les autorités ont fait état d'importants dégâts matériels, mais pas de victimes.

Les aéroports de Los Cabos et de La Paz ont été fermés en raison des dégâts subis.

A l'aéroport de Los Cabos, «quand l'ouragan s'est déchaîné, vers minuit, la lumière s'est étainte, les baies vitrées se sont brisées, un plafond est tombé et des ordinateurs ont explosé», raconte à l'AFP Mariana Pérez, une jeune femme ingénieur de 26 ans.

Avec elle, une cinquantaine de personnes - dont une femme de 94 ans et un bébé - ont passé la nuit dans un aéroport inondé, avec de l'eau jusqu'aux chevilles.

Sur la piste, au moins un avion à l'arrêt a été renversé sur la piste et un mur de la tour de contrôle s'est effondré.

Autorités peu présentes

Les hôtels habilités pour résister aux ouragans sont saturés mais étaient toujours mardi sans énergie électrique ni eau potable, tandis que les touristes, sans possibilité de téléphoner, ne savent pas où s'adresser pour obtenir de l'information sur le moyen de quitter Los Cabos et qu'aucune station d'essence ne fonctionnait mardi matin.

La présence de policiers ou de militaires était encore quasiment nulle mardi à Los Cabos, notamment en raison des cérémonies de l'indépendance du Mexique: l'aéroport de Mexico était fermé pour l'utilisation de l'espace aérien par le défilé des avions de l'armée de l'air.

Le président mexicain Enrique Peña Nieto devait se rentre à Los Cabos immédiatement après ces cérémonies, pour constater l'état des dégâts, a indiqué un collaborateur de la présidence de la République.

Mardi matin également s'est formée dans le Pacifique une nouvelle tempête tropicale, «Polo», située à 450 km au sud-sud-est de la station balnéaire de Puerto Escondido, dans l'Etat mexicain de Oaxaca (sud), a indiqué la Conagua.

Il y a un an, exactement à la même époque, le Mexique avait été touché par deux ouragans simultanés, Ingrid dans le golfe du Mexique et Manuel sur la côte Pacifique, phénomènes qui avaient fait 157 morts et au moins 1,7 millions de sinistrés.

(ats)

Ton opinion