«Portez plainte si vous êtes agressé!» dit le maire de Delémont

Publié

Jura«Portez plainte si vous êtes agressé!» dit le maire de Delémont

Damien Chappuis réagit après une agression à l’arme blanche commise en plein jour dans le quartier de la gare.

par
Vincent Donzé
«Sans une plainte, nous n’avons pas le droit de visionner les images d’une agression qui ne s’est pas déroulée en présence d’un policier» explique Damien Chappuis.

«Sans une plainte, nous n’avons pas le droit de visionner les images d’une agression qui ne s’est pas déroulée en présence d’un policier» explique Damien Chappuis.

DR

Un individu blessé par arme blanche par un ou plusieurs inconnus qui ont pris la fuite a mis Delémont en émoi, mercredi dernier. L’altercation s’est déroulée en plein jour, vers 19 h 30, dans le secteur de la gare et pour un chauffeur de taxi, l’augmentation des bagarres est liée au trafic de drogues. L’indignation des internautes s’est exprimée sur le site de la police cantonale. lematin.ch a soumis quelques-unes de leurs réflexions au maire de la capitale, Damien Chappuis, chargé de la sécurité.

-Hervé: «Donc maintenant à Delémont on peut se prendre un coup de lame à 19 h 30 sans que ça ne choque personne?».

«Que ça ne choque personne, c’est phénomène de société qui ne concerne pas Delémont en particulier, loin de là. Les gens n’ont plus autant d’interactions et face à une rixe, ils ne vont pas s’en mêler».

-Michèle: «Ma fille de 16 ans s’est fait harceler hier après-midi par un gars près de la gare»

«Portez plainte si vous êtes agressé! Moi, quand je passe par le sous-voie à 10 h, 14 h ou 18 h, je me sens parfaitement en sécurité, mais rebellez-vous si vous êtes harcelés! Nous disposons de caméras de sécurité, mais sans une plainte, nous n’avons pas le droit de visionner les images d’une agression qui ne s’est pas déroulée en présence d’un policier».

Laetitia: «Ma fille a peur quand elle n’est pas avec son copain, des voitures s’arrêtent à côté d’elle»

«Encore une fois, nous sommes prêts à recueillir les plaintes pour parvenir à élucider une agression et à réprimander son auteur. Si un automobiliste vous importune, pensez à noter le numéro d’immatriculation, mais je ne peux pas mettre un policier derrière chaque citoyen».

Hervé: «Qu’en pense Monsieur le maire? Est-il prêt à mettre le paquet pour «nettoyer» le quartier de la gare de sa «faune»?»

«Quelle horreur! Notre mission consiste à sanctionner les abus et les gestes incorrects, mais nous n’allons rien nettoyer au Kärcher, comme l’ancien président français Nicolas Sarkozy!»

Jeremie: «Ça devient Marseille par là-bas…»

«J’y suis allé, à Marseille, et gardons les pieds sur terre: on vit bien à Delémont. Si problématique il y a, elle doit se résoudre avec des travailleurs de rue. La réprimande est nécessaire, mais elle ne fait que déplacer le problème. La solution est éducative.».

Hervé: «Certains se font «démonter la g…» pour une clope refusée ou un «prétendu» mauvais regard».

«Si c’est le cas, c’est grave, mais cette colère peut-être légitime est exprimée en des termes inappropriés. Les réseaux sociaux servent de déversoir sans arranger les choses. Portez plainte, mais je ne réponds pas aux polémiques alimentées sur les réseaux sociaux».

Ton opinion

25 commentaires