Publié

MariePortrait d'un tueur pervers et immature

Les traces laissées sur le Net par le tueur de Marie dessinent un être pervers, immature et mythomane. Un psy décode.

par
Benjamin Pillard
Laurent Grabet
Police cantonale vaudoise

«Je vis une sorte de rêve éveillé… mais plus dure risque d’en être la chute.» Claude Dubois a rencontré Marie deux jours auparavant quand il publie le 24 avril cette phrase prémonitoire qui aujourd’hui fait froid dans le dos. Vendeur en informatique de métier, l’assassin et violeur Claude Dubois était très présent sur le Net depuis sa sortie de prison. Sur le réseau social Google +, le désaxé sévissait très régulièrement à grand renfort de smileys et autres «lol». Le tout sous le pseudo de «Teddy DesBois» accompagné d’une photo de profil montrant l’ours en peluche qu’il promenait systématiquement à ses côtés sur le siège passager de la Yaris que son père lui avait prêtée.

Votre opinion