État de Vaud: Positive, Béatrice Métraux doit observer une quarantaine

Publié

État de VaudPositive, Béatrice Métraux doit observer une quarantaine

La conseillère d’État vaudoise a été testée positive au Covid-19 samedi. Elle va s’isoler à domicile. La mise en quarantaine du Conseil d’État n’est pas nécessaire.

La conseillère d’État vaudoise Béatrice Métraux, ici à droite, avec ses homologues Rebecca Ruiz et Nuria Gorrite.

La conseillère d’État vaudoise Béatrice Métraux, ici à droite, avec ses homologues Rebecca Ruiz et Nuria Gorrite.

KEYSTONE

La conseillère d’État vaudoise Béatrice Métraux a été testée positive au coronavirus. Elle restera dix jours au moins en quarantaine à son domicile, à compter du samedi 17 octobre. Cette situation n’entraîne pas la mise en quarantaine du Conseil d’État.

La conseillère d’État a été testée samedi dernier. Elle présentait des «symptômes ordinaires, ni plus ni moins», a expliqué lundi le chancelier Vincent Grandjean à Keystone-ATS. À tout juste 65 ans, Béatrice Métraux fait partie du groupe de personnes dites «vulnérables». En application des règles usuelles, et à la suite d’une enquête d’entourage, elle observe à domicile une mesure d’isolement.

La conseillère d'Etat Béatrice Métraux a été testée positive samedi dernier.

La conseillère d'Etat Béatrice Métraux a été testée positive samedi dernier.

KEYSTONE/SANDRA HILDEBRAND

Cette situation n’entraîne aucune mise en quarantaine dans l’entourage professionnel de Béatrice Métraux. «Elle n’a pas été contaminée dans le cadre professionnel strict», a précisé le chancelier.

Vacances scolaires

Vacances scolaires obligent, le Conseil d’État ne s’est pas réuni en séance mercredi dernier. La semaine dernière, Béatrice Métraux n’a ainsi pas croisé ses collègues, a ajouté Vincent Grandjean.

Une séance du gouvernement est prévue mercredi. Béatrice Métraux n’y sera pas présente physiquement. Mais la question d’une participation par vidéoconférence reste ouverte.

Direction assurée

Béatrice Métraux continue à assurer la direction du Département de l’environnement et de la sécurité (DES). Elle reste en contact avec ses équipes et travaillera à distance, précise le communiqué.

Plusieurs autres conseillers d’État romands ont été testés positifs au coronavirus. C’était notamment le cas en mars du Valaisan Frédéric Favre et de la Genevoise Nathalie Fontanet. Plus récemment, début octobre, le Genevois Antonio Hodgers l’a également annoncé.

(ATS/NXP)

Ton opinion