Grandes banques: PostFinance: positions adaptées pour les gros risques
Publié

Grandes banquesPostFinance: positions adaptées pour les gros risques

Les banques et négociants en valeurs mobilières vont devoir adapter leurs positions sur les gros risques envers la filiale financière de la Poste.

ARCHIVES, Keystone

Le 1er septembre dernier, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) classait PostFinance comme établissement d'importance systémique.

Les banques et négociants en valeurs mobilières vont devoir adapter leurs positions sur les gros risques envers la filiale de la Poste en conséquence.

Les prescriptions générales de l'ordonnance sur les fonds propres vont s'appliquer, indique vendredi la FINMA dans un communiqué. La limite supérieure pour des positions vis-à-vis de PostFinance se monte désormais à 25% et la pondération ordinaire de 100% s'applique pour les positions à court terme. Ces prescriptions doivent être respectées d'ici au 31 décembre 2015 au plus tard.

Pour les gros risques envers des établissements qui ne sont pas d'importance systémique, des allègements spéciaux s'appliquent, rappelle la FINMA. D'une part, les banques et négociants en valeurs mobilières ayant des fonds propres pris en compte inférieurs à 1 milliard de francs bénéficient d'une limite supérieure par gros risque plus élevée.

D'autre part, une pondération (8%, 16% ou 32%) s'applique, en fonction des fonds propres pris en compte, pour les positions à vue ou overnight vis-à-vis de banques bénéficiant d'une notation appartenant aux classes 1 ou 2.

(ats)

Votre opinion