12.11.2017 à 09:34

Pour Agassi, Nadal reste meilleur que Federer

Tennis

L'Américain en est convaincu: Rafael Nadal surpasse Roger Federer, malgré ses quatre défaites face au Bâlois cette année.

«Nous ne pouvons pas nier que Federer marquera le sport à jamais», concède toutefois Andre Agassi. (Dimanche 12.11.17)

«Nous ne pouvons pas nier que Federer marquera le sport à jamais», concède toutefois Andre Agassi. (Dimanche 12.11.17)

Archive, AFP

Andre Agassi estime que Roger Federer est «unique». L'Américain continue toutefois de penser que Rafael Nadal reste supérieur au Bâlois, comme il l'a dit dans une interview accordée au Matin Dimanche.

Un choix «purement arbitraire»

«Un joueur ne peut pas être considéré comme le meilleur de tous les temps s'il a été battu autant de fois par un adversaire», souligne le Kid de Las Vegas, en référence aux 23 défaites (en 38 confrontations) concédées par Roger Federer face à Rafael Nadal. Et ce n'est pas le bilan des face-à-face de cette année - 4 à 0 pour le Bâlois - qui a convaincu Andre Agassi de changer d'avis.

«Mon choix est purement arbitraire», reconnaît toutefois l'ancien no 1 mondial. «Avec un zeste de mauvaise foi, je pourrais tout aussi bien défendre une vision opposée et vous prouver que Federer est le meilleur. Ce débat n'a aucun fondement rationnel, il se résume à des 'et si...'. C'est juste un débat», remarque-t-il.

«Federer est unique»

Même s'il vote Nadal, Andre Agassi ne cache pas son admiration pour Roger Federer, notamment en raison de sa longévité. «Federer est unique. En tout: la grandeur, la justesse, la facilité. Il joue au tennis si 'différemment' des autres. Quand je dis 'facilitié', ne nous méprenons pas: ce n'est pas facile. Mais Federer dégage cette impression de tout maîtriser, d'avoir une solution pour chaque problème», relève-t-il, avant d'ajouter: «Nous ne pouvons pas nier que Federer marquera le sport à jamais.»

Andre Agassi revient aussi sur sa collaboration avec Novak Djokovic, qu'il va retrouver début 2018 pour préparer l'Open d'Australie. «Novak possède 90% des prérequis pour redevenir le meilleur. Il peut y arriver sans moi. Mais je sais aussi que, s'il apprend à faire certaines choses différemment, s'il modifie 10% il peut devenir encore meilleur», assure-t-il à propos du Serbe, absent du circuit depuis cet été (blessure à l'épaule) et tombé au 12e rang au classement ATP.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!