Canada – Pour avoir nourri des ours, une amende de 45 000 francs
Publié

CanadaPour avoir nourri des ours, une amende de 45 000 francs

Chaque semaine, une femme de Whistler, en Colombie-Britannique, achetait quantité de nourriture car elle jugeait les plantigrades trop maigres.

par
JChC
L’amoureuse des animaux trouvait que les ours des environs de son domicile, dans l’ouest du Canada, étaient trop maigres. Photo d’illustration.

L’amoureuse des animaux trouvait que les ours des environs de son domicile, dans l’ouest du Canada, étaient trop maigres. Photo d’illustration.

Universal Images Group via Getty

Au Canada, comme ailleurs, il est généralement considéré que nourrir des ours est une très mauvaise idée. Pour avoir acheté quantité d’aliments (pommes, carottes, poires et plusieurs douzaines d’œufs) et les avoir donnés chaque semaine aux ours proches de son domicile lors de l’été 2018, une femme de Whistler, en Colombie-Britannique, en a payé le prix fort tout dernièrement: une amende de 60’000 dollars canadiens (près de 45’000 franc), rapportent les médias locaux.

La femme, elle-même végane et grande amoureuse de la faune – ses généreux dons à divers organismes de protection des animaux en témoignent –, trouvait que les plantigrades environnants étaient trop maigres. Elle s’inquiétait pour leur sort. Sa campagne avait été couronnée de succès: jusqu’à cinq de ces plantigrades avaient été observés sur son terrain.

Une maman ours et ses deux petits abattus

La juge qui a prononcé la sanction en raison de l’accoutumance des ours à la nourriture humaine et les risques associés, a rappelé que ses bonnes intentions n’excusaient pas son geste. Elle a relevé que l’interdiction de nourrir les ours étaient largement diffusés et regretté que l’action de l’habitante a eu un effet collatéral malheureux: une maman et ses deux oursons ont dû être abattus par les agents de la faune.

Votre opinion