Immigration: Pour désengorger Kos, la Grèce évacue les migrants en ferry

Publié

ImmigrationPour désengorger Kos, la Grèce évacue les migrants en ferry

Environ 2600 réfugiés syriens ont appareillé ce matin des îles grecques à bord d'un ferry affrété par les autorités pour Thessalonique.

Face à la dégradation des conditions de vie à Kos, le gouvernement grec a affrété la semaine dernière le ferry Eleftherios Venizelos pour héberger 2500 Syriens.

Face à la dégradation des conditions de vie à Kos, le gouvernement grec a affrété la semaine dernière le ferry Eleftherios Venizelos pour héberger 2500 Syriens.

Keystone

Le ferry grec «Eleftherios Venizelos» a quitté l'île de Kos avec 1700 Syriens à bord et devrait arriver à Thessalonique mercredi soir après des escales prévues sur les îles de Kalymnos, Leros et Lesbos pour récupérer des centaines d'autres Syriens, environ 900 personnes, selon les autorités grecques. Des autocars ont été affrétés à Thessalonique pour transférer les Syriens en Macédoine, pays frontalier de la Grèce, selon la même source.

Manque d'infrastructures d'accueil

Les Syriens bénéficient en Grèce d'un régime prioritaire et plus souple par rapport aux migrants afghans ou pakistanais. Depuis janvier, environ 160'000 migrants, en provenance surtout des zones de guerre en Syrie, en Afghanistan ou en Irak, sont arrivés sur des îles d'Egée en provenance des côtes occidentales turques proches, selon le Haut Commissariat de l'ONU aux Réfugiés (HCR).

Les îles grecques sont particulièrement affectées par cet afflux en raison de manque d'infrastructures d'accueil adéquates, ce qui a entraîné de nombreuses critiques vis-à-vis les autorités grecques par les ONG des droits de l'Homme. Elles dénoncent les conditions misérables des migrants, contraints de dormir pendant de nombreux jours à la belle étoile ou de faire la queue pour recevoir des papiers avant de pouvoir quitter les îles.

Plus de grand ferry disponible

Près de 107'500 migrants ont traversé les frontières de l'Union européenne en juillet, une hausse dramatique par rapport aux mois précédents, selon de l'Agence Frontex, chargée des frontières extérieures européennes de l'espace Schengen.

Le gouvernement grec a l'intention d'affréter un deuxième ferry pour transférer les Syriens sur la Grèce continentale mais l'Union grecque de cabotage a prévenu qu'il ne reste plus de grand ferry disponible en raison de la saison touristique.

A Lesbos, les échauffourées sont fréquentes entre des migrants bloqués sur cette île depuis plusieurs semaines. Et, «si d'autres ferries n'arrivent pas à Lesbos qui compte environ 90'000 habitants, le nombre total de réfugiés sur l'île pourrait monter à 20'000, la situation est explosive», a déploré la Commission internationale de secours (IRC). Le nombre de migrants sur les petites îles de Symi ou d'Agahtoni a déjà dépassé la population de ces îles.

(ats)

Ton opinion