24.07.2020 à 00:01

LucernePour joindre les deux bouts, une retraitée «dealait»

Une retraitée lucernoise de 68 ans a vendu de la marijuana, du LSD, puis de la cocaïne avant d’être arrêtée en 2019. Elle écope de prison avec sursis pour avoir collaboré avec les enquêteurs.

La police lucernoise a pu mettre hors d’état de nuire un dealer d’un genre peu commun.

La police lucernoise a pu mettre hors d’état de nuire un dealer d’un genre peu commun.

KEYSTONE

La justice lucernoise a condamné jeudi un dealer d’un genre peu commun. Durant cinq ans, une retraitée de 68 ans a vendu de la marijuana, du LSD, puis de la cocaïne avant d’être arrêtée en 2019. Elle écope de 16 mois de prison avec sursis. Ce verdict clément est dû à la bonne collaboration de l’accusée avec les enquêteurs et à ses regrets.

L’affaire remonte jusqu’en 2014. Avant l’âge de la retraite, la prévenue a cessé de chercher du travail. Pour joindre les deux bouts, cette mère de trois enfants adultes a alors commencé à gagner de l’argent en vendant des stupéfiants, indique la Cour criminelle de Lucerne dans son jugement publié jeudi.

La vente de marijuana lui a rapporté au moins 54’000 francs. Un Néerlandais domicilié dans la région de Lucerne lui en a fourni 12 à 15 kg. Elle répartissait la drogue dans des sachets de 4 et 8 grammes qu’elle vendait à 50 et 100 francs.

La retraitée en a fait de même avec les 220 pilules de LSD et d’ecstasy livrées par la même personne. Elle n’a toutefois pas réussi à les écouler toutes. La police en a découvert 59 à son domicile.

Les enquêteurs ont aussi saisi 50 grammes de cocaïne livrés par deux autres sources. L’accusée a vendu 30 grammes de poudre blanche au cours des mois qui ont précédé son arrestation. La police a saisi 12’000 francs au domicile de la retraitée.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!