L'éco en bref: Invoquant un «problème» en Autriche, Gazprom suspend ses livraisons à l’Italie

L'éco en bref Invoquant un «problème» en Autriche, Gazprom suspend ses livraisons à l’Italie

Suivez l'actualité économique en Suisse et dans le monde.

par
La rédaction

Ton opinion

samedi, 01.10.2022
12:59

Gazprom suspend ses livraisons à l’Italien Eni

Gazprom a totalement suspendu ses livraisons de gaz pour la journée de samedi à Eni en invoquant l’«impossibilité de transporter le gaz à travers l'Autriche», a annoncé le géant italien des hydrocarbures dans un communiqué. Ce samedi, «par conséquent, les flux de gaz russe destinés à Eni à travers le point d’entrée de Tarvisio seront nuls», a-t-il ajouté.

L’essentiel du gaz russe livré à l’Italie passe par l’Ukraine, à travers le gazoduc TAG qui arrive à Tarvisio, dans le nord du pays, à la frontière avec l’Autriche. Selon un porte-parole d’Eni cité par l’agence de presse italienne AGI, «Gazprom affirme ne pas être en mesure de respecter les règles nécessaires pour obtenir le service de répartition du gaz en Autriche là où il devrait le livrer, alors qu’il nous résulte que l’Autriche continue de recevoir du gaz au point de la livraison à la frontière slovaco-autrichienne».

REUTERS
10:26

Pétrole: l’Opep+ se réunit à Vienne pour la première fois depuis mars 2020

L’Opep+ se réunira mercredi physiquement à Vienne, siège du cartel des producteurs de pétrole, «pour la première fois depuis mars 2020» et l’émergence de la pandémie, a annoncé l’alliance dans un communiqué samedi.

Les représentants des treize membres de l’Organisation des pays exportateurs de brut (Opep), conduits par l’Arabie saoudite, et leurs dix alliés emmenés par la Russie, se retrouvent sur fond de rumeurs d’importante réduction de la production face aux craintes de récession.

REUTERS
08:40

En France, le marché automobile reprend des couleurs

Les ventes de voitures neuves en France ont connu une petite embellie au mois de septembre, confirmant le rebond observé le mois précédent, dans une année qui restera toutefois très loin des niveaux d’avant-crise, en raison de pénuries persistantes de semi-conducteurs.

«Avec 141'142 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 5,46% en données brutes par rapport à septembre 2021», a indiqué samedi dans son rapport mensuel la Plateforme automobile (PFA) qui représente les constructeurs et les équipementiers.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2022, le marché français reste toutefois en retrait de 32% par rapport à 2019, dernière année avant la pandémie. Alors qu’en 2019, quelque 2 millions de voitures neuves avaient été vendues en France, «on tournera, selon un certain nombre de directeurs commerce des marques, autour de 1,5 - 1,6 million sur l’année», affirme François Roudier, responsable de la communication de la PFA.

vendredi, 30.09.2022
15:42

Paris, Londres et Berlin vont aider la Norvège à sécuriser ses gazoducs stratégiques

La Norvège, devenue le premier fournisseur de gaz naturel de l’Europe, a accepté des contributions militaires française, allemande et britannique pour sécuriser son secteur pétrogazier, a annoncé son Premier ministre vendredi après le sabotage présumé des gazoducs Nord Stream en mer Baltique voisine.

«Nous sommes en discussion avec nos alliés pour augmenter la présence (militaire, ndlr) dans les eaux norvégiennes et avons accepté des contributions allemande, française et britannique», a déclaré le Premier ministre norvégien, Jonas Gahr Støre, lors d’une conférence de presse.

REUTERS
11:47

Londres: première évaluation du plan économique du gouvernement la semaine prochaine

L’organisme public de prévision budgétaire britannique OBR a annoncé, vendredi, qu’une «première version» de ses prévisions budgétaires prenant en compte le coûteux plan économique du gouvernement sera présentée vendredi prochain à l’exécutif.

La Première ministre Liz Truss (photo) et son Chancelier de l’Échiquier Kwasi Kwarteng ont rencontré, vendredi, le patron de l’OBR, dans une tentative de rassurer les marchés, affolés vendredi dernier par la publication de mesures de soutien à l’énergie et de baisses d’impôts massives au financement flou.

REUTERS
11:11

Nord Stream: une des fuites commence à faiblir

Une des quatre fuites sur les gazoducs Nord Stream en mer Baltique commence à faiblir. Située au-dessus de Nord Stream 2 côté suédois, cette fuite «s’est réduite en taille, mais est toujours en cours», ont indiqué vendredi matin, les garde-côtes suédois dans un communiqué.

Précédées d’explosions sous-marines enregistrées lundi et résultat très probablement d’un acte de sabotage selon plusieurs pays, les fuites sont toutes situées dans les eaux internationales au large de l’île danoise de Bornholm. Mais deux d’entre elles sont localisées dans la zone économique exclusive (ZEE) suédoise et les deux autres dans la ZEE danoise.

La deuxième fuite côté suédois, plus importante et liée à Nord Stream 1, ne montre quant à elle pas de signe de faiblissement, selon les garde-côtes.

AFP

Interrogée sur l’évolution des fuites côté Danemark, la police danoise n’a pas fait de commentaire. Copenhague avait estimé mercredi que plus de la moitié du gaz contenu dans les deux gazoducs avait déjà fui et que le reste s’échapperait d’ici dimanche.

Selon une simulation diffusée vendredi, le nuage de méthane s’est déplacé au gré des vents au-dessus de plusieurs régions suédoises et norvégiennes depuis lundi, atteignant même le Royaume-Uni.

10:58

Nestlé se sépare d'un producteur d’huile de palme contesté

Nestlé va cesser de s’approvisionner auprès d’Astra Agro Lestari (AAL), un producteur indonésien d’huile de palme mis en cause par l’ONG écologiste Les Amis de la Terre, a-t-il indiqué vendredi.

Le géant suisse de l’alimentation a donné des instructions à ses fournisseurs directs, leur demandant de s’assurer que son huile de palme ne provienne pas de trois entités liées à ce producteur indonésien.

La décision a été prise, suite à une évaluation menée entre mars et juin par EcoNusantara, une organisation indépendante dédiée à la protection des forêts et du climat, a précisé le groupe suisse, confirmant des révélations de Bloomberg News.

Nestlé a écrit aux Amis de la Terre pour leur assurer que le groupe prenait ces accusations «très au sérieux», après la publication en mars d’un rapport de l’ONG. Ce rapport mettait en cause des accaparements de terre, dommages environnementaux et violations de droits humains émanant de trois filiales d’AAL.

AFP
10:01

UE: accord sur des mesures d’urgence pour réduire les factures d’énergie

Les ministres européens de l’Énergie sont parvenus vendredi à un accord sur des mesures d’urgence pour aider ménages et entreprises à faire face à l’envolée des prix de l’énergie, a annoncé la présidence tchèque du Conseil de l’UE.

Ces mesures consistent à récupérer une partie des «superprofits» des producteurs d’énergie pour les redistribuer au consommateur, et à réduire la demande d’électricité aux heures de pointe.

09:04

Zone euro: l’inflation bondit à 10% en septembre, nouveau record

Le taux d’inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en septembre, à 10% sur un an, tiré par les tarifs de l’énergie mais aussi par ceux de l’alimentation, a annoncé Eurostat vendredi.

L’inflation avait atteint 9,1% en août pour les 19 pays partageant la monnaie unique européenne. Ces chiffres sont les plus élevés enregistrés par l’office européen des statistiques depuis le début de la publication de l’indicateur en janvier 1997.

AFP

À l'inverse, le taux de chômage dans la zone euro s’est maintenu à son plus bas niveau historique en août, soit 6,6% de la population active comme en juillet, selon Eurostat.

L’indicateur est au plus bas depuis que l’office européen des statistiques a commencé à compiler cette série en avril 1998. Sur un an, il a baissé de 0,9 point grâce à la reprise économique post-Covid. Mais le net ralentissement de la croissance, provoqué par la guerre en Ukraine, jette une ombre sur les perspectives des mois à venir.

08:26

Allemagne: le taux de chômage reste stable à 5,5% en septembre

Le taux de chômage en Allemagne s’est stabilisé en septembre, après trois mois de hausse, alors que se poursuit l’arrivée des réfugiés ukrainiens sur le marché du travail, a indiqué vendredi, l’Agence pour l’emploi, dans un communiqué.

L’indicateur affiche 5,5% en données corrigées des variables de saison, a-t-elle détaillé. Le nombre de chômeurs a quant à lui augmenté de 14'000 sur un mois.

AFP
07:41

Plus de peur que de mal pour le PIB britannique

Le produit intérieur brut (PIB) britannique, qu’une première estimation avait donné en baisse de 0,1% au deuxième trimestre, a finalement enregistré une hausse de 0,2% sur cette période, selon un chiffre révisé publié vendredi par l’Office national des statistiques (ONS) britannique.

Ce chiffre révisé écarte les craintes immédiates de récession et offre une bouffée d’air frais à l’économie du Royaume-Uni, et à sa Première ministre Liz Truss dont les baisses d’impôts massives ont placé le pays au bord de la crise financière.

AFP

La Banque d’Angleterre estimait jusqu’ici que l’économie britannique était déjà entrée en récession, en se basant sur une contraction au deuxième trimestre. Mais il faut deux trimestres consécutifs de recul, selon l’une des définitions techniques classiques, pour parler de récession.

Le PIB amélioré prend notamment en compte «des estimations plus précises concernant le secteur financier et sur la façon dont les coûts pesant sur le secteur de la santé ont évolué pendant la pandémie», a indiqué Grant Fitzner, chef économiste de l’ONS, sur Twitter.

06:09

Un nouveau plan d’aide en vue au Japon

Le gouvernement japonais a annoncé vendredi, qu’il allait mettre sur pied un nouveau plan d’aide pour l’économie du pays, fragilisée par la flambée des prix de l’énergie et la chute du yen, depuis plusieurs mois.

Ce plan devrait être présenté d’ici fin octobre, afin de pouvoir être adopté par le Parlement avant la fin de l’année, a déclaré le porte-parole du gouvernement Hirokazu Matsuno. Aucun montant n’a été dévoilé pour le moment, mais il pourrait être conséquent au vu du spectre qu’il est censé couvrir.

AFP

La dégringolade du yen, tombé cette année à ses plus bas niveaux en 24 ans face au dollar, renforce la compétitivité des exportations nippones et peut aussi rendre le Japon plus attractif pour les touristes étrangers.

Mais la chute brutale de la monnaie japonaise renchérit encore davantage les importations du pays, qui explosent déjà sous l’effet de la flambée des prix énergétiques et alimentaires mondiaux dans le sillage de la guerre en Ukraine.

22:15

Barclays paie 361 millions de dollars de pénalités pour des transactions non enregistrées

La banque britannique Barclays a accepté de verser 361 millions de dollars (350 millions de francs) de pénalités au régulateur américain des marchés, la SEC, qui l’accusait de défaillances dans son contrôle interne et d’avoir permis des transactions non enregistrées.

AFP

L’établissement va s’acquitter d’une amende de 200 millions de dollars, à laquelle s’ajoute 161 millions de dollars d’intérêts et de profits réalisés sur les transactions non enregistrées.

Selon l’acte d’accusation de la SEC, Barclays a réalisé pour environ 17,7 milliards de dollars de transactions non enregistrées, en infraction avec les règlements en vigueur, a indiqué le régulateur dans un communiqué publié jeudi. Cette défaillance met en lumière, selon le gendarme américain des marchés, des insuffisances dans le contrôle interne au sein de la banque.

jeudi, 29.09.2022
21:02

Les Bourses écrasées par les taux élevés, Wall Street replonge

Les Bourses mondiales ont nettement reculé jeudi, les investisseurs tablant sur plus de hausses de taux d’intérêt, compte tenu de l’inflation, et craignant un récession économique. Les indices européens ont fini en nette baisse, de 1,53% à Paris, de 1,71% à Francfort, de 2,40% à Milan et de 1,77% à Londres. Plus tôt ils ont perdu jusqu’à plus de 2%.

À New York, le Dow Jones a perdu 1,54%, l’indice Nasdaq a abandonné 2,84% et l’indice Nasdaq a cédé 2,11%. Après la parenthèse de mercredi, qui avait vu un regain d’optimisme et d’appétit pour le risque, le S&P 500 a replongé et enregistré un nouveau plus bas de l’année en clôture. L’indice élargi n’avait plus terminé à cette profondeur depuis novembre 2020.

AFP
16:42

L'aéroport d'Amsterdam va réduire le nombre de vols

L’aéroport Schiphol d’Amsterdam a annoncé vendredi qu’il réduirait le nombre de vols jusqu’à la fin mars 2023, alors que l’un des plus grands centres européens du transport aérien est aux prises avec de longues files d’attente.

Schiphol a été victime de graves pénuries de personnel pendant des mois après avoir mis à pied des milliers de personnes pendant la pandémie de Covid-19 et le président-directeur général Dick Benschop a démissionné le 15 septembre.

«Au cours des prochains mois, Schiphol maintiendra un nombre maximal de voyageurs pouvant quitter l’aéroport, après consultation avec les compagnies aériennes. Les compagnies aériennes ont besoin d’une planification à plus long terme», a déclaré l’aéroport dans un communiqué.

16:14

Fraude chez UBS: une Française reconnue lanceuse d'alerte

La Française Stéphanie Gibaud, à l’origine de révélations de fraude fiscale concernant le géant bancaire suisse UBS, a été reconnue officiellement lanceuse d’alerte par le Défenseur des droits, dans un avis rendu mercredi.

À la fin des années 2000, elle avait contribué avec Nicolas Forissier – ancien responsable de l’audit interne – à dénoncer les pratiques de la banque suisse et au déclenchement d’une enquête en France sur un vaste système de fraude fiscale.

En décembre 2021, la banque suisse a été condamnée en appel à payer 1,8 milliard d’euros pour avoir mis en place un «système» visant à «faciliter» la fraude fiscale de riches contribuables français entre 2004 et 2012. Ancienne chargée du marketing événementiel au sein du groupe, elle avait été licenciée il y a plus de dix ans, le 21 janvier 2012, pour motif économique.

14:18

Le repli des Bourses européennes s’accentue, inflation et taux inquiètent

Certaines Bourses européennes perdaient plus de 2%, jeudi, alors que les taux obligataires continuaient de grimper dans un contexte d’incertitudes économiques accrues face à une inflation toujours élevée.

La Bourse de Francfort chutait de 2,26%, Londres de 2,21%, Paris de 2,06%, Milan de 2,74% et Zurich de 1,31%, jeudi vers 16h. Les indices de Wall Street étaient aussi en retrait, notamment le Nasdaq, à forte coloration technologique (-2,91%).

14:02

Inflation: l’Espagne annonce une baisse d’impôt pour les bas salaires

Le gouvernement espagnol a annoncé, jeudi, une baisse de l’impôt sur le revenu pour les classes moyennes et les bas salaires, afin de compenser les effets de l’inflation sur le pouvoir d’achat, dans un contexte de bras-de-fer fiscal avec l’opposition.

Ce geste fiscal bénéficiera à partir de l’année prochaine aux personnes ayant un salaire inférieur à 21'000 euros par an (20'000 francs), soit un contribuable sur deux, a indiqué la ministre du Budget, Maria Jesus Montero (photo). Son montant est évalué à 1,9 milliard d’euros sur deux ans, a-t-elle précisé.

AFP

Le gouvernement a par ailleurs confirmé la création d’un impôt temporaire et exceptionnel pour les contribuables les plus aisés destiné à financer les mesures instaurées par l’exécutif pour atténuer l’impact de l’envolée de l’inflation.

Cet «impôt de solidarité sur les grandes fortunes», qui sera en vigueur en 2023 et 2024, touchera les personnes disposant d’un patrimoine net supérieur à 3 millions d’euros, soit 0,1% des contribuables, a souligné la ministre. Il devrait rapporter 1,5 milliard d’euros en deux ans.

13:57

USA: les inscriptions hebdomadaires au chômage au plus bas depuis avril

Les inscriptions au chômage sont tombées la semaine passée à leur plus bas niveau depuis avril, signe que les employeurs sont toujours réticents à licencier et que le marché de l’emploi reste tendu, malgré les mesures de lutte contre l’inflation.

Entre le 18 et le 24 septembre, 193'000 personnes se sont inscrites pour recevoir une allocation chômage après une perte d’emploi, selon les données publiées jeudi par le Département du travail.

AFP

C’est 16'000 de moins qu’au cours de la semaine précédente et c’est aussi bien moins qu’attendu, puisque les analystes tablaient sur 213'000, selon le consensus de briefing.com.

Le nombre d’inscriptions repasse ainsi sous la barre des 200'000 pour la première fois depuis mai et tombe même à son plus bas niveau depuis le mois d’avril.

13:55

Éolien: Siemens Gamesa annonce 2900 suppressions d’emplois dans le monde

Le fabricant germano-espagnol d’éoliennes Siemens Gamesa a annoncé jeudi la suppression de 2900 postes dans le monde dans le cadre d’un plan de restructuration.

Ces suppressions de postes toucheront notamment le Danemark (800 emplois supprimés), l’Espagne (475) ou l’Allemagne (300), a précisé dans un communiqué le groupe en difficultés.

REUTERS