Publié

UBS/DevisesPour la Finma, c'était «le cas le plus grave jamais vu»

Le directeur de la Finma revient sur l'accord et la pénalité infligée à UBS dans le scandale de manipulation des devises. Il se réjouit que l'agence dispose désormais d'outils plus efficaces pour lutter contre les scandales.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Mark Branson, le directeur de la FINMA, veut que les banques changent de comportement pour éviter la répétition de scandales.

Mark Branson, le directeur de la FINMA, veut que les banques changent de comportement pour éviter la répétition de scandales.

Keystone

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) a désormais clos le dossier de manipulation des devises contre UBS, mais c'était loin d'être d'une petite affaire, comme le souligne son directeur, le britannique Mark Branson.

Votre opinion