Publié

Proche-OrientPour les Palestiniens, Barack Obama doit agir

«Ce qu'il nous faut, ce sont des décisions fermes et courageuses avant qu'il ne soit trop tard», a déclaré dans une tribune ouverte le négociateur palestinien, en marge de la visite de Barack Obama en Israël.

Pour Nabil Chaath,Barack Obama doit comprendre «que la fenêtre d'opportunité est en train de se fermer», dans le conflit opposant Israël et la Palestine.

Pour Nabil Chaath,Barack Obama doit comprendre «que la fenêtre d'opportunité est en train de se fermer», dans le conflit opposant Israël et la Palestine.

Keystone

Le négociateur palestinien Nabil Chaath a appelé le président américain Barack Obama à cesser de prôner une reprise des négociations de paix avec Israël pour passer aux actes, dans une tribune publiée mercredi par le quotidien israélien Haaretz.

Les dirigeants palestiniens observent un quasi mutisme officiel sur la première visite de Barack Obama en tant que président en Israël et dans les Territoires palestiniens, qui a débuté mercredi.

«Beaucoup de vies palestiniennes et de capital politique auraient pu être épargnés ces quatre dernières années si le président Obama avait montré sa détermination à favoriser des négociations sur une solution à deux Etats», estime Nabil Chaath, regrettant qu'il n'ait pas persévéré sur la voie tracée lors de son discours du Caire en 2009.

«Malheureusement, le président Obama ne sera pas en mesure de visiter la Palestine plus de quelques heures», souligne-t-il, mentionnant sa rencontre jeudi avec le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah et sa visite de la basilique de la Nativité à Bethléem (Cisjordanie) vendredi.

Des décisions courageuses

«La ségrégation raciale, y compris dans les transports publics, a été une période sombre de l'histoire des Etats-Unis. Cela se passe aujourd'hui en Palestine», écrit Nabil Chaath.

«Le président Obama est invité à constater cette réalité et comprendre que la fenêtre d'opportunité est en train de se fermer. Nous n'avons pas besoin de 20 autres années de négociations pour changer cette réalité. Ce qu'il nous faut, ce sont des décisions fermes et courageuses avant qu'il ne soit trop tard», affirme ce vétéran des pourparlers de paix avec Israël.

«La solution à deux Etats ne fait pas partie du programme du gouvernement israélien et c'est une des raisons fondamentales pour lesquelles les négociations ont échoué», ajoute-t-il.

Des actes sur le terrain

«Plutôt que des appels à la reprise d'un processus de paix vide de sens, nous attendons des actes véritables sur le terrain. Ces actes devrait conduire à mettre fin à l'impunité du gouvernement israélien et à prendre les mesures politiques nécessaires», dit-il.

«L'avenir de millions de Palestiniens et d'Israéliens ainsi que du reste des peuples de la région dépend de la volonté de l'administration américaine à pousser à la justice et à la paix», conclut-il.

(AFP)

Votre opinion