US Open: Pour Nadal, Fognini aurait dû être exclu plus tôt

Publié

US OpenPour Nadal, Fognini aurait dû être exclu plus tôt

Les instances dirigeantes ont été critiquées car elles ont mis plusieurs jours à exclure le bouillant italien.

1 / 36
Rafael Nadal a remporté pour la troisième fois dans sa carrière, après 2010 et 2013, l'US Open (Dimanche 10 septembre 2017).

Rafael Nadal a remporté pour la troisième fois dans sa carrière, après 2010 et 2013, l'US Open (Dimanche 10 septembre 2017).

AFP
Le numéro 1 mondial a battu en finale le Sud-Africain Kevin Anderson 6-3, 6-3, 6-4 (Dimanche 10 septembre 2017).

Le numéro 1 mondial a battu en finale le Sud-Africain Kevin Anderson 6-3, 6-3, 6-4 (Dimanche 10 septembre 2017).

AFP
C'est le 16e titre du Grand Chelem pour Rafael Nadal, son deuxième de l'année après Roland Garros (Dimanche 10 septembre 2017).

C'est le 16e titre du Grand Chelem pour Rafael Nadal, son deuxième de l'année après Roland Garros (Dimanche 10 septembre 2017).

AFP

L'Italien Fabio Fognini, 26e mondial, a été exclu samedi de l'US Open pour avoir insulté une arbitre lors de sa défaite du 1er tour, mais des joueurs, dont le numéro 1 mondial Rafael Nadal, ont critiqué les instances dirigeantes pour leur lenteur d'action.

Le «Board», le conseil d'administration des tournois du Grand Chelem, a annoncé dans un communiqué qu'il excluait Fabio Fognini de l'US Open «pour déterminer s'il a commis une offense majeure durant son match du 1er tour». «La suspension à titre provisoire débute avec effet immédiat et signifie que M. Fognini a été disqualifié pour son match à venir dans le tournoi de double», a précisé cette instance qui réunit les directeurs de quatre tournois du Grand Chelem.

Fabio Fognini, 26e mondial, avait été éliminé dès le 1er tour de l'US Open par son compatriote Stefano Travaglia (4-6, 6-7 (8/10), 6-3, 0-6), mais il était encore en lice dans le tournoi de double messieurs avec son compatriote Simone Bolelli.

La veille, Fognini, connu sur le circuit pour son tempérament volcanique, avait écopé des organisateurs de l'US Open de trois amendes d'un total de 24'000 dollars pour son comportement durant son match du 1er tour où il avait insulté en italien l'arbitre suédoise Louise Engzell, la traitant notamment de «truie».

Organisateurs visés

Après sa qualification en 8e de finale, Rafael Nadal s'est de son côté étonné qu'il ait fallu quatre jours pour qu'une sanction disciplinaire soit prononcée. «Il aurait fallu qu'une décision soit prise plus tôt, car il a disputé deux matches de double depuis (...) Ce n'est vraiment pas la meilleure configuration», a regretté l'Espagnol.

Plus tôt, l'Indien Rohan Bopanna, battu au 2e tour du tournoi de double avec son partenaire Pablo Cuevas par la paire Fognini/Bolelli, s'en était également pris aux organisateurs. «Si un joueur est l'objet d'une enquête, un tournoi ne devrait pas programmer ses prochains matches tant qu'une décision n'a pas été prise, il en va de la carrière des joueurs, ce dont l'US Open ne semble pas se soucier», a-t-il estimé.

(afp/jsa)

Ton opinion