Publié

Campagne présidentiellePour Obama, les républicains veulent défendre les riches à tout prix

Le président Barack Obama, qui lance une campagne de levée de fonds, a accusé les républicains de défendre à l'excès les allègements fiscaux hérités de George W. Bush.

«Nous ne pouvons pas revenir à cette idée d'une économie où c'est chacun pour soi», a affirmé Barack Obama.

«Nous ne pouvons pas revenir à cette idée d'une économie où c'est chacun pour soi», a affirmé Barack Obama.

Keystone

Le président Barack Obama a accusé mercredi ses adversaires républicains de vouloir défendre jusqu'à «leur dernier souffle» les allègements d'impôts hérités de son prédécesseur George W. Bush, face à ses partisans à Chicago (Illinois, Nord).

Barack Obama, qui entamait une série de trois réunions de levée de fonds pour sa campagne dans son ancien fief, a affirmé que les républicains du Congrès et les candidats à l'investiture du parti pour la présidentielle du 6 novembre n'avaient pas de stratégie pour créer des emplois ou protéger la classe moyenne.

«Ils combattront jusqu'à leur dernier souffle pour protéger les cadeaux fiscaux faits aux Américains les plus aisés», a assuré le président. Il a estimé que ses adversaires voulaient supprimer les investissements publics dans l'économie et les infrastructures.

«Nous ne pouvons pas revenir à cette idée d'une économie où c'est chacun pour soi», a-t-il affirmé, au lendemain de la primaire républicaine du New Hampshire dont l'ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney est sorti vainqueur.

A dix mois de la présidentielle, Barack Obama a de son côté visité pour la première fois mercredi soir le quartier général de sa campagne, installé depuis avril 2011 à Chicago.

Selon son porte-parole adjoint, Josh Earnest, BarackObama a «à la fois remercié son équipe pour avoir travaillé aussi dur, et l'a encouragée en disant espérer mener une campagne digne des valeurs pour lesquelles nous luttons».

(AFP)

Votre opinion