Publié

ExpoPour ses trente ans, Couleur 3 soulève ses jupes au Mudac

Couleur 3 a trente ans. Pour fêter ça, la radio s'offre une rétrospective au mudac, à Lausanne.

Exposition sur Couleur 3 au Mudac.

Exposition sur Couleur 3 au Mudac.

Keystone

La radio Couleur 3 souffle ses trente bougies au Musée de design et d'arts appliqués contemporains à Lausanne. Une exposition revient jusqu'au 10 juin sur la production d'une radio devenue mythique, avec sons, affiches, gadgets et autres «best of» de ses archives. L'émission «El Blablo» sera réalisée en direct tous les jeudis depuis le mudac.

Couleur 3 au musée, cette drôle d'idée aurait faire rire de bon coeur son créateur Jean-François Acker, a déclaré Yves Demay, chef d'antenne mardi au Musée de design et d'arts appliqués contemporains (mudac). Au-delà du son, la «3» a dès ses débuts décliné une identité visuelle forte, que ce soit par ses autocollants, véritables icônes de la radio, ou par ses campagnes d'affichage.

Affiches insolentes

Même si l'idée de «montrer une radio» a paru «incongrue» au début, le mudac ne pouvait passer à côté de ce matériel insolite et toujours à l'avant-garde, a souligné sa directrice Chantal Prod'Hom. Il s'est amusé à faire son choix parmi des papillons, programmes, cd, tee-shirts et gadgets souvent provocateurs et insolents.

L'exposition revient sur les affiches impertinentes et autres contrepèteries qui ont fait les beaux jours de la «3», a souligné sa commissaire Claire Favre Maxwell. Notamment la fameuse affiche «Couleur suisse gourmande», qui parodie la bd Martine et son héroïne aux jupes retroussées.

Cellules d'écoute

Mais Couleur 3, c'est avant tout du son. L'exposition offre la possibilité de réécouter une très grande sélection d'émissions, chroniques, jingles et interview spéciales enregistrées tout au long de son histoire. Des «cellules d'écoute» munies d'i-pad permettront au visiteur de choisir sa balade radiophonique.

«Ce panorama» permet de réécouter certains animateurs mythiques, de Jean-François Acker, Noël Noël, Mermet-Monney, Lolita, Blaise Angel, à Valérie Paccaud, Catherine Fattebert, Duja et le buzz du moment, les «120 secondes» de Vincent Kucholl et Vincent Veillon. Ce programme est accessible également hors de l'exposition sur le site www.couleur30.ch, a précisé Yves Demay.

La décoration ludique des cellules a été réalisée par Tom Tirabosco. Pour l'occasion, l'illustrateur et bédéiste genevois a également conçu une bd sur les coulisses de Couleur 3.

Dans le métro

Un poste de radio géant permettra à l'équipe de «El Bablo» d'assurer son émission le jeudi de 16h00 à 19h00. Enfin, le métro M2 abandonnera les claquettes de Maurice Béjart au profit de jingles de Couleur 3 entre les stations de la Sarraz et d'Ouchy pendant la durée de l'exposition.

Comme la radio ne disposait pas d'archives, il a fallu faire un «travail archéologique» pour rassembler le matériel. Certains éléments ont été fournis par des anciens collaborateurs, d'autres par le public, a souligné Yves Demay.

Expo Flavia Cocchi

En parallèle, le mudac consacre une exposition au travail de la graphiste lausannoise Flavia Cocchi. Présenté au printemps 2010 à la Galerie Anatome de Paris, le projet montre plus de 50 créations exécutées pour divers clients, dont le mudac.

Flavia Cocchi imagine la communication visuelle du musée dès ses débuts. Depuis 2000, elle a réalisé cartons d'invitation, affiches, catalogues thématiques pour plus de 40 expositions. Le mudac met en évidence les axes forts de la créativité de la graphiste, notamment sa passion pour la typographie et sa maîtrise des couleurs.

Pour en savoir plus, le site internet du Mudac.

(ats)

Ton opinion