18.10.2020 à 10:18

Avant Sion-LSPour Sion comme pour Lausanne, l’heure de la confirmation

Malgré une réussite comptable différente, Sédunois et Lausannois ont rassuré lors de leurs trois premiers matches. La quatrième doit consolider ce sentiment.

par
F. V.
Sion sera-t-elle la première équipe à faire tomber le Lausanne-Sport cette saison?

Sion sera-t-elle la première équipe à faire tomber le Lausanne-Sport cette saison?

Keystone

Arrivé relativement tardivement sur le banc du FC Sion cet été, Fabio Grosso a apprécié à leur juste valeur les deux semaines de pause qui viennent de se présenter à lui. «Bon, on a perdu quelques jours nos internationaux. Mais ils sont tous revenus très en forme. Puis l'effectif s'est encore un peu étoffé, avec deux joueurs qu'il a fallu intégrer (ndlr: Musa Araz et Luca Clemenza). C'est un peu l'histoire de notre début de saison mais en ce sens, pour mettre tout le monde sur un pied d'égalité, ce break de compétition a fait du bien.»

À quelques heures du coup d'envoi, la vraie question demeure de savoir de qui le technicien italien devra se passer contre le Lausanne-Sport. Sachant que cinq de ses hommes se trouvent actuellement en quarantaine. Quoi qu'il en soit, cette triste nouvelle n'a bouleversé que bien tardivement les Sédunois, eux qui se sont entraînés normalement en fin de semaine.

Intensité et caractère

Dans tous les cas, Sion sera attendu au tournant ce dimanche après-midi. Parce que le club s'est bâti une très jolie équipe ces dernières semaines. Parce que les premières impressions ont fait état d'un projet de jeu cohérent. Il est question d'intensité. De caractère, aussi. Celui qui a tant de fois fait défaut par le passé. «Je le dis depuis le premier jour et ça a toujours été ma vision en tant que coach: j'ai envie de faire jouer mes équipes, de proposer quelque chose, assure Fabio Grosso. Pour imposer ses idées, n'importe quel entraîneur a besoin de temps.» Ces deux semaines de travail constituent un bon début.

Là où il manque quelques points au FC Sion pour valider ses bonnes intentions des trois premiers matches, le LS remplit les deux cases. Deux victoires, un nul et des qualités à revendre. De caractère, de résilience et de réalisme lors du 2-2 à Lucerne. De jouerie, d'innocence et d'euphorie s'il est question des deux duels à la Pontaise, dont cet impressionnant 4-0 contre Zurich. Le tout en s'appuyant sur de jeunes figures passées par le Team Vaud comme Cameron Puertas ou Joël Monteiro.

La dynamique lausannoise et une profondeur nouvelle

À Lausanne en ce moment, il est donc surtout question de dynamique. «Et je vous promet qu'elle a animé toutes nos séances d'entraînement depuis la réception de Zurich», se réjouit Giorgio Contini, qui n'a, lui, dû laisser filer personne en équipe nationale. Et qui a surtout bénéficié d'un créneau idéal pour intégrer les cinq dernières recrues venues de l'OGC Nice.

«Thomas Trazié s'est légèrement blessé. Mais les quatre autres seront bien là ce dimanche, prêts à nous aider.» Un signe qui laisse à penser que l'entraîneur du LS devrait reconduire le même onze qui a dominé les Zurichois il y a deux semaines. Surtout que Giorgio Contini n'est pas du genre à changer une équipe qui gagne. «J'ai vu énormément de bonnes choses. Alors les joueurs responsables de ça méritent de la confiance.» Décisif face à Lucerne, très bon contre Zurich, Joël Monteiro (qui jouait encore en 2e ligue inter à... Conthey il y a un peu plus d'une année) devrait ainsi recevoir une autre chance de prouver son talent.

Reste la question de savoir combien de temps tiendront les Vaudois à ce rythme. «Personne ne peut le dire. Je ne m'y risquerai en tout cas pas, il est trop tôt. Par contre, nos recrues nous offrent une profondeur qui ne peut que nous faire du bien dans ce sens.»

Pour Sion comme pour Lausanne, ce dimanche après-midi sonnera l'heure d'une confirmation attendue, ou pas.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
16 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

LS

18.10.2020 à 14:10

Il y a deux ans comme ce jour, les pangolins du gradin nord publiaient un communiqué suite au licenciement des cantiniers du stade, ça mugissait sec, comme toujours avec ces ultralalas, Comme maintenant, ils ont déserté le stade, c'est bien plus avenant comme accueil.

Fred

18.10.2020 à 13:58

Que la fête soit belle, quel plaisir d'avoir à nouveau un derby avec Lausanne Sports, soyons solidaires en Suisse Romande et content d'avoir 3 équipes romandes dans le championnat de Super League, que le meilleur gagne, bon match à toutes et à tous

Ballon

18.10.2020 à 13:54

Basel .Zurich renvoyer pour cause de convivialité 19 dommage