09.12.2016 à 06:28

GenèvePour un petit pipi, elle ira jusqu’au Tribunal fédéral

Pour l'avocat Robert Assaël, l'amende de 350.- reçue par sa cliente «relève du racket».

par
Valérie Duby
Agnès a écopé d’une bûche de 350 francs parce que «Michka» a uriné sur ce trottoir.

Agnès a écopé d’une bûche de 350 francs parce que «Michka» a uriné sur ce trottoir.

Maxime Schmid

Il est énervé, Robert Assaël. L’avocat pénaliste genevois vient d’être mandaté par la propriétaire de «Michka», qui a écopé d’une amende de 350 francs parce que son caniche nain a uriné sur le trottoir (lire nos éditions des 1er et 2 décembre) «Ma cliente est révoltée par cette amende injuste. Elle est déterminée à aller jusqu’au Tribunal fédéral pour la faire annuler.» La mésaventure d’Agnès, 72 ans, la propriétaire de «Michka», touche l’avocat genevois. «Cette amende est scandaleuse et infondée. Ce ne sont pas trois gouttes d’urine qui ont souillé le passage Montbrillant qui est, par ailleurs, un véritable dépotoir!» Il est vrai que les «lieux du crime» où «Michka» a commis son forfait sont assez peu engageants…

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!