05.08.2020 à 10:03

FribourgPour un suivi à plus long terme des patients Covid-19

De nombreux patients hospitalisés suite à une contamination au coronavirus présentent toujours des symptômes trente jours après le début de l’infection, indique une étude de l’Hôpital fribourgeois publiée ce mercredi.

Près de 63% des patients hospitalisés montrent toujours des signes de fatigue et des difficultés à respirer 30 jours après le début des symptômes.

Près de 63% des patients hospitalisés montrent toujours des signes de fatigue et des difficultés à respirer 30 jours après le début des symptômes.

KEYSTONE

Deux tiers des patients hospitalisés en raison du Covid-19 ont encore des symptômes trente jours après le début de l’infection, selon une étude de l’Hôpital fribourgeois (HFR) publiée mercredi. L’établissement souligne l’importance d’un suivi à plus long terme de ces patients.

Au plus fort de la crise de coronavirus, le HFR a collecté des données sur 196 patients hospitalisés entre le 1er mars et le 12 avril. Cette étude montre notamment que le profil-type est un homme âgé d’environ 70 ans et présentant des comorbidités, notamment le diabète, l’hypertension et l’obésité.

Plus de 60% des patients hospitalisés sont de retour chez eux 30 jours après le début des symptômes. Toutefois parmi eux, 63% continuent à présenter des symptômes trente jours après le début de l’infection, notamment de la fatigue et de la peine à respirer, précise l’hôpital dans un communiqué.

«Suivi adéquat»

«Ces données montrent l’importance d’organiser un suivi à plus long terme de ces patients afin de mieux documenter l’évolution de cette maladie et de proposer un suivi adéquat», souligne le Dr Gaël Grandmaison, chef de clinique adjoint en médecine interne, cité dans le communiqué.

Par ailleurs, l’étude, publiée dans la revue Swiss Medical Weekly, a également montré que le taux de personnes infectées en milieu hospitalier aigu représente seulement 3% des infections. Trente jours après l’apparition des symptômes, 117 patients étaient rentrés à la maison, 23 étaient en réadaptation, 18 toujours hospitalisés, 6 aux soins intensifs et 32 décédés.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!