Coupe du monde: Pourquoi le Qatar a-t-il mis un habit traditionnel sur les épaules de Messi ?

Actualisé

Qatar 2022Pourquoi le Qatar a-t-il fait porter un habit traditionnel à Messi?

Le capitaine argentin a soulevé sa première Coupe du monde habillé d’un bisht. Quel message se cache derrière ce geste? Nous avons tenté de le décrypter avec un spécialiste en politiques publiques du sport.

par
Ruben Steiger
Le cheikh Tamil ben Hamad, émir du Qatar, a fait revêtir un vêtement traditionnel à Messi lors de la cérémonie protocolaire de la Coupe du monde 2022.

Le cheikh Tamil ben Hamad, émir du Qatar, a fait revêtir un vêtement traditionnel à Messi lors de la cérémonie protocolaire de la Coupe du monde 2022.

AFP

Les images de Lionel Messi soulevant sa première Coupe du monde défilent dans le monde entier depuis dimanche soir. Elles font parler aussi. La cause? Une scène inhabituelle qui s’est déroulée lors de la cérémonie de remise du trophée.

Le cheikh Tamil ben Hamad, émir du Qatar, a profité de ce moment pour affubler le capitaine de l’Albiceleste d’un bisht, un habit traditionnel arabe réservé aux hommes, à l’occasion de grands événements. Mais quelle est la signification de ce geste?

S’associer à un moment symbolique

Le Qatar a tout d’abord voulu féliciter la Pulga et lui a fait revêtir cette cape en guise de marque d’honneur pour sa grandeur et sa réussite, comme l’ont expliqué plusieurs spécialistes du monde arabe sur les réseaux sociaux.

On peut aussi y voir un moyen de se lier à un moment gravé dans l’histoire et dont les images ont été vues par la majorité de la planète. «Le couronnement de Messi était le prétexte idéal pour réaliser un tel geste, explique Quentin Tonnerre, spécialiste en politiques publiques du sport et codirecteur de l’Observatoire du sport populaire. L’image de l’Argentin qui soulève sa première Coupe du monde, et sa dernière, c’est celle qu’on retient comme l’un des symboles de cette compétition.»

Et le Qatar a réussi son coup puisque cette séquence est sujette à de nombreuses discussions. «En termes de communication, c’est très réussi ce qu’a réalisé le Qatar. L’image est là, elle a fait le tour du monde et le pays hôte est associé à ce moment pour toujours.»

Cette action sert aussi les discours récents de la FIFA concernant l’universalisation du football. «C’est un moyen de dire que le foot est maintenant bien ancré au Moyen-Orient et que c’est cette Coupe du monde qui a défriché de nouveaux horizons. À mon avis, ce geste a été pensé et préparé dans tous ses détails par le Qatar, en concertation avec la FIFA», estime Quentin Tonnerre.

Mal perçu par certains Argentins

En Argentine, cette séquence a été mal vue par de nombreuses personnes. Pablo Zabaleta, ex-international, s’est exprimé sur le plateau de la BBC. «Juste pourquoi? Il n’y avait aucune raison de faire ça». Cette incompréhension est facilement explicable selon Quentin Tonnerre. «D’un point de vue argentin, ce geste a pu créer une forte tension dans les milieux diplomatiques car ce titre mondial représentait un moment patriotique, voire nationaliste, et que le symbole le plus fort, le maillot national, était caché.»

Le logo Adidas et les célèbres bandes de l’équipementier de l’Albiceleste ont également été masqués par le bisht.

Ton opinion