17.01.2012 à 06:20

Présidentielle USPoussé par ses rivaux, Romney prêt à dévoiler le montant de ses impôts

Le multimillionnaire Mitt Romney, candidat à l’investiture républicaine, a consenti sous la pression de ses adversaires à révéler le montant de ses impôts, lundi soir lors d'un débat.

Mitt Romney a cherché à faire valoir ses compétences économiques.

Mitt Romney a cherché à faire valoir ses compétences économiques.

Keystone

Les rivaux de Mitt Romney dans la course à l'investiture républicaine l'ont attaqué lundi lors d'un débat en Caroline du Sud.

Ils lui ont reproché de ne pas produire sa déclaration d'impôts et ont attaqué son bilan à la tête d'un fonds d'investissement.

Au cours du débat qui a eu lieu à Martle Beach, New Gingrich, Rick Perry et Rick Santorum ont contesté le bilan de Romney à la tête du fonds d'investissement Bain Capital. Ils ont invité les électeurs à adopter un regard plus critique envers celui qui fait figure de grand favori dans ces primaires.

«Le pays doit s'assurer que celui que nous désignerons a un bilan tel qu'il pourra tenir tête solidement à Barack Obama», a dit Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants. Les détracteurs de Romney pointent du doigt les réductions d'effectifs réalisés par Bain Capital. «Répondre à ces questions fait partie d'une campagne», a estimé Gingrich.

Romney a riposté en soulignant que Bain Capital avait investi dans plus de 100 entreprises, certaines voyant leurs effectifs se contracter tandis que d'autres ont prospéré et créé des emplois.

Et Romney de faire valoir ses compétences économiques: «Si les gens veulent quelqu'un qui comprend le fonctionnement de l'économie, qui a travaillé dans l'économie réelle, alors je suis le mieux à même de faire face à Barack Obama».

Déclaration d'impôts en question

Rick Perry, le gouverneur du Texas, a défié Mitt Romney de rendre publique sa déclaration d'impôts. Pour l'heure, l'intéressé refuse, mais n'exclut pas de le faire à un moment ou un autre par la suite.

"Si je deviens le candidat -- dans le passé les gens l’ont publié vers avril -- c’est ce que je ferai probablement", a-t-il dit.

Ce débat était l'une des dernières occasions pour les prétendants de tenter de réduire leur important retard dans les sondages sur Mitt Romney avant la primaire de samedi en Caroline du Sud. Un autre débat est prévu jeudi à Charleston, à moins de 48 heures du début de la primaire.

Les prétendants sérieux à l'investiture républicaine dans la course à la Maison blanche ne sont plus que cinq, après le retrait du mormon Jon Huntsman, qui a appelé à voter pour Mitt Romney lors des primaires. La prochaine échéance est celle du 21 janvier, en Caroline du Sud. Outre Romney, restent Newt Gingrich, Ron Paul, Rick Perry et Rick Santorum.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!