Suisse: Poutine caricaturé: la Russie menace de porter plainte contre la NZZ 

Publié

SuissePoutine caricaturé: la Russie menace de porter plainte contre la NZZ 

Dans une lettre publiée sur internet, l’ambassade russe indique qu’elle se réserve le droit de porter plainte pour diffamation et calomnie suite à la parution d’un article récent.

par
Christine Talos
Le président russe Poutine le 11 juillet dernier. 

Le président russe Poutine le 11 juillet dernier. 

AFP


Moscou n’a pas apprécié un article de la NZZ critiquant le président russe Vladimir Poutine. Du coup, la Russie a menacé la Neue Zürcher Zeitung de poursuites judiciaires après sa publication et ainsi que celle d’une caricature du chef du Kremlin. L’ambassade russe a publié une lettre en ce sens adressée au rédacteur en chef du journal alémanique, Eric Gujer.

«Nous sommes extrêmement indignés par la publication de la caricature insultante du président de la Fédération de Russie», indique la lettre. Celle-ci a été publiée samedi par le service de presse de l’ambassade de Russie en Suisse sur son site internet. «Nous pensons que la liberté d’expression n’est en aucun cas compatible avec la liberté de répandre des insultes et des fausses informations», écrit l’ambassade russe. Elle se réserve le droit de porter plainte pour diffamation et calomnie contre l’article en question ainsi que contre d’éventuelles futures publications «calomnieuses et offensantes» à l’égard des dirigeants russes, est-il précisé.

Poutine avec un nez de clown

L’article qui suscite l’ire de l’ambassade est paru dans l’édition du 9 juillet de la NZZ sous le titre «Superhéros et méchants déploient leur force de frappe sur internet». Le texte était notamment illustré par une photo retouchée de Poutine avec un nez de clown rouge et des couleurs arc-en-ciel sur le visage. La photo avait été diffusée auparavant sur Twitter sous le hashtag #PutinWarCriminal (en français #PutinCriminel de guerre).

«Si l’on parle de clownerie, il serait beaucoup plus approprié d’aborder ce sujet dans le contexte du passé récent de l’ancien comédien ukrainien Volodymyr Zelensky», écrit encore l’ambassade. «Quant à la personnalité du président de la Russie, il est un orthodoxe profondément religieux qui prône la préservation des valeurs chrétiennes traditionnelles dans la société russe (et il n’est clairement pas un fan de la communauté LGBT)», précise-t-elle. 

Ton opinion